VICTOR HUGO SUR LES BARRICADES

Publié le par lambersart-yvon cousin

hugo.jpg

"Personne plus que moi n'est pénétré de la nécessité , de l'urgente nécessité , d'alléger le budget"  Ce n'est pas moi qui l'ai dit , c'est Victor Hugo , il y a plus d'un siècle et demi . Il n'y a donc rien de bien neuf dans ce domaine et la majorité des Français est consciente de cette nécessité.Il faut économiser .

 Là où le bât blesse c'est lorsqu'on parle de faire des économies en fermant des classes  d'enseignement . Le grand Victor n'aurait pas hésité à reprendre  une de ses formules lyriques bien connues :"  Ouvrez des écoles ,vous fermerez des prisons"  ou encore  "chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne"  !

 A Lambersart deux classes seront fermées, ce qui devrait augmenter le nombre d'élèves par classe.

J'ai enseigné réellement pendant plus de 20 ans et je peux donc attester qu'enseigner à 25 enfants du cours élémentaire jusqu'à la troisième est très confortable . Jusqu'à 30 élèves, les difficultés augmentent presque proportionnellement . Au delà, il faut admettre que les enseignants sont à la peine et les élèves  désavantagés. Je mets à part, bien sûr, les cours préparatoires et les classes en milieu complexe qui nécessitent une attention perticulière. 

Les parents de l'école V.Hugo ont donc manifesté hier pointant  "la mixité sociale" du quartier et "les enfants placés en foyer " comme handicaps à prendre en compte par le Rectorat.

 Il s'agit certainement d'arguments admissibles mais pourquoi avoir incité les enfants de l'école, leurs enfants, à porter les revendications ? Des enfants de 8-9 ans montés sur des chaises , au milieu de la chaussée et brandissant déjà des pancartes comme des syndicalistes , est-ce bien approprié ? Est-ce bien convenable du point de vue éducatif même si c'est  efficace du point médiatique ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yvon cousin 04/05/2011 16:06



La colonne vertébrale étant la préoccupation , l'obsession même (constante et unique) de l'intérêt général.  Nous sommes d'accord .


Yvon Cousin


 



Eric DARQUES 03/05/2011 18:25



Je crois que mon propos n'a pas été compris, même par Monsieur COUSIN...ce qui est un brin étonnant!!


Ce que je voulais simplement dire, c'est que l'utilisation des enfants, ne sert qu'un seul but: attirer les médias...Bien sûr que leur place n'est pas dans une manif, bien sûr qu'ils ne peuvent
pas tout comprendre...il faut, comme le dit fort justement Monsieur COUSIN, expliquer en se mettant à leur niveau.


Il n'en reste pas moins, que les fermetures de classes sont louées comme justes lorsque certains politicards sont dans la majorité, et vouées aux Gémonies, lorsque les mêmes politicards sont dans
l'opposition.


Le Général de Gaulle disait que les politiciens n'avaient pas de colonne vertébrale...c'est sans doute pour cette raison que le Pays va si mal.



belaval 20/04/2011 15:04



je suis toujours gênée de voir des enfants dans des manifs, je partage votre point de vue (pas celui de B Cofyn). Je suis très préoccupée aussi par le recul de l'accueil des petits: on demande
l'avis des psys pas celui des sociologues et des chercheurs en sciences de l'éducation. J'ai travaillé au défunt CRESAS et il était clair que les enfants "défavorisés"bénéficiaient largement
d'une scolarisation précoce; je suis navrée que l'on détruise la Maternelle, fleuron de la France; on copie bêtement l'Allemagne sans être allé y voir de près ( ce que j'ai fait, dans un village
de la Hesse)



Bernard COFFYN 13/04/2011 12:59



Si je peux comprendre l'inquiétude des professeurs des écoles et ds parents d'élèves quant à la suppression d'une classe, je ne peux accepter la manière de faire des manifestants. Comment un
enfant de cet âge peut-il comprendre la complexité d'une telle situation ? Plutôt que d'instrumentaliser les enfants et leur donner l'exemple de la contestation de la rue, il me semble préferable
et plus citoyen de leur laisser le temps nécessaire à leur maturité pour qu'ils choissent en toute connaissance de cause leurs engagements.


Sur le fond, force est de constater qu'il sera plus difficile pour les enseignants de faire cours à 28 élèves plutôt qu'à 22 élèves. Il serait idiot de penser le contraire. Mais serait-il tout
aussi idiot de croire que la situation économique de notre pays ne nécéssite pas les efforts de chacun. Le déficit annuel chronique de notre pays m'inquiète bien davantage que l'augmentation du
nombre des élèves (2 à 5 élèves) par classe.


L'état doit impérativement réduire ses déficits rapidement faute de quoi nous serons bientôt dans une situation comparable à la Grèce, l'Irlande et le Portugal. Cela passe par une diminution de
ses dépenses tout en permettant néanmoins son fonctionnement. La masse salariale en fait partie, cela demande l'effort de chaque citoyen quelque soit son activité. Il faut aussi être réaliste,
l'état c'est nous ! Les enfants du primaire me semblent bien jeunes pour mesurer ces enjeux et cela me semble aussi bien loin de leurs péoccupations. Bernard Coffyn



Josie 13/04/2011 09:50



Pauvre France!!!!!Pourquoi doit-on penser à chaque fois qu'il y a un"problème", que ce sont les politiques qui sont responsables ? C'est incroyable!!!!! et en plus, envoyer des enfants dans la
rue....parce que, même à 16 ans, pour moi, ce sont DES ENFANTS......!!!!Que connaissent-ils de la vie ces pauvres chéris!!!!!????Allez, essayons déjà de leur donner UNE...éducation!!!!et ça c'est
évidemment plus difficile que de les inciter à descendre dans la rue!!!!!Bravo Yvon!!!!Je lis toutes tes petites "nouvelles".......


 



IB 12/04/2011 22:35



Et Gavroche sur les barricades ?


"Une petite grande âme..." !


Les enfants ne sont-ils pas les premières victimes ? C'est leur avenir qui est menacé au delà de leur quotidien... Et les parents le savent !


 


 



JEAN FRANCOIS 12/04/2011 17:26



Nos enfants n'ont rien à faire dans les manifestations



mclaburiau 12/04/2011 14:21



Tout à fait d'accord avec toi Yvon. Quelque soit la cause, les enfants qui n'ont pas l'âge de la majorité ou au moins 16 ans n'ont vraiment rien à faire sur les "baricades". Cela me hérisse le
poil quand je les vois mélés aux manifestations diverses ! Ce sont aux grands à essayer de résoudre les problèmes. Les enfants doivent rester à leur place : apprendre et jouer ! Bravo Yvon



yvon cousin 12/04/2011 12:57



à Eric Darques,


Je ne me sens pas concerné par vos remarques sur les politiciens-politicards...à moins que vous me mettiez dans ce panier  ?


Pour ce qui est de l'utilisation des petits enfants pour défendre une cause , non, je ne suis pas de votre avis . Les enfants des agriculteurs pour s'opposer à la disparition des terres agricoles
ou au faible prix d'achat de leurs récoltes ? Les enfants des pompiers ou des policiers pour faire valoir la dangerosité de leur métier ? ...Non . Protégeons les, écartons les encore
quelques années des luttes sociales, ce qui n'interdit pas de leur donner des explications adaptées à leur âge.



gautherot 12/04/2011 12:08



Je suis entièrement d'accord avec votre point de vue. En forçant les enfants à manifester, à la prochaine guerre, on leur donnera des armes ?



Eric DARQUES 12/04/2011 11:42



Eh oui!! Même si cela peut paraître choquant d'utiliser les enfants au soutien d'une cause, c'est la seule méthode qui serve le but à atteindre: Les médias.


Faut il jeter la pierre aux parents?  Certainement pas, il faut jeter la pierre aux policiens, j'allais dire aux politicards, car la seule chose qui les effraient, c'est un article qui
relate par le menu, leurs turpitudes!!


Et elles sont nombreuses, croyez moi!!!