TROUBLITUDE

Publié le par lambersart-yvon cousin

dictionnaire-Robert-copie-3.jpgSolitude, plénitude, lassitude, exactitude,multitude...voilà des mots bien connus.
Mais, démultiplicitude ? le dernier né qu'on nous a servi avec humour l'autre soir à la mairie de Lambersart me trouble.
A chacun sa troublitude.
C'est un mot abracadabrantesque comme disait Chirac après Rimbaud. En effet, si je prends une lexico-attitude comme Johnny prend sa rock-attitude, je constate que le suffixe « itude » s'accole à un nom ou un adjectif.
Pour démultiplier , en partant du participe passé employé comme adjectif, on devrait donc dire démultiplitude et non démultiplicitude . Et si on part du nom « démultiplication » on devrait dire « démultiplicationitude ». On l'a échappé belle !.
Mais en ai-je la certitude ? Cela ne doit pas vous empêcher de dormir et la terre n'arrêtera pas de tourner...Après tout comme disait le très grand Louis Ferdinand Céline : je m'en barbouille le périmètre anal ! Ça , c'est une anal...itude.
Avec la démultiplicitude , notre maire se serait-il laissé séduire par la bravitude de Ségolène et s'éloignerait-il de ses potes Copé et Borloo ? Non . A première vue sa copitude et sa borlitude sont intactes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article