TABLE FRANCO-ALLEMANDE

Publié le par lambersart-yvon cousin

porte-drapeaux-a-Malraux-copie-1.jpgCe  samedi on commémorait à Lambersart les 50 ans du traité de l'Elysée réconciliant La France et l'Allemagne : dépôt de gerbes au monument des soldats de la Paix récemment installé à l'entrée du cimetière de Canteleu, défilé, discours, remise de médailles, vin d'honneur et repas avant une visite du Pacot-Vandracq... A la table où je me trouvais on a évoqué, entre autres, deux sujets .
Le premier, la suppression du mot « race » dans la législation et son remplacement suggéré par « ethnie ».Ce qui nous a permis de rire en signalant quelques réflexions d'internautes. L'un par exemple qui a écrit « Dans ma région la Normandie il y a des vaches d'ethnie normande, les plus belles...il y a aussi des vaches étrangères d'ethnie hollandaise . Il faudrait les renvoyer chez elles ! ». Un autre a proposé de supprimer le mot « chômage » pour supprimer ce fléau. Notre économie serait sauvée !  Personnellement  je propose d'aller encore plus  loin dans la suppression de l'idée de race et de poursuivre en justice « La Voix du Nord » qui titrait insidieusement hier que « Martine Aubry a été blanchie » dans l'affaire de l'amiante . Blanchie ? N'est-ce-pas laisser entendre sournoisement l'ascendant des Blancs sur les Noirs ou les Jaunes ? Je le dis bien sûr en plaisantant convaincu pourtant que certains exaltés y trouveraient une bonne raison de poursuivre leur combat oiseux .
 On a parlé aussi des frictions actuelles entre le gouvernement français et allemand en constatant le danger qu'il y a à s'opposer publiquement . On a échangé aussi sur le traité d'amitié signé en 1963 . Violaine ,notre amie de Viersen, ardente apôtre de l'amitié entre nos deux peuples nous a dévoilé une anecdote. Le traité, pour satisfaire aux règles du  protocole et aux exigences diplomatiques allemandes, devait être inséré dans un porte document de couleur bleue gravé de l'aigle symbole de l'ex République Fédérale d'Allemagne.
Krosse Katastrophe ! Il n'y avait pas de porte-document bleu à l'Elysée. Il fallut dépêcher en urgence un diplomate qui en trouva un, un seul ,d'une couleur approchante, chez Hermès ! Mais évidemment pas moyen de graver sur l'heure l'aigle de l'empire romain-germanique ! Le chancelier allait-il refuser de signer ?  L'astuce a été trouvée en ne présentant pas le porte-document fermé, ni avant ni après les signatures apposées par le général de Gaulle et le chancelier Adenauer ! Finauds,les diplomates !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article