REVE DE FORTUNE

Publié le par lambersart-yvon cousin

IMG00133-20100115-1539Pour répondre à la demande générale, (en fait,il s'agit de 3 personnes) je vais donc vous écrire le conte que j'ai présenté l'autre soir à la cérémonie des voeux du quartier Bourg-Mairie.Nous sommes de grands enfants qui aimons les histoires merveilleuses, n'est-ce-pas ?.
 Celle ci a été inventée par un écrivain argentin,Jorge luis Borges, et écrite en 1931. Paolo Coelho, un autre écrivain, brésilien celui-là, s'en est inspiré pour écrire son best seller "L'alchimiste".
 Le conte nous entraîne " au Caire, où des hommes dignes de foi racontent qu'un homme très riche, trop magnanime et trop généreux perdit toutes ses richesses à l'exception de la maison que lui avait léguée son père; si bien qu'il dut travailler pour gagner sa vie.
 Il travailla dur au point qu'un jour, très fatigué, il s'endormit sous le figuier près de la source de son jardin. Il vit en songe un homme qui sortit de sa bouche une pièce d'or et qui lui dit "Ta fortune est en Perse, à Ispahan . Va la chercher ."
 Au matin, il se réveilla, entreprit le long voyage et arriva à Ispahan .La nuit,il s'étendit pour dormir dans la cour d'une mosquée. Son sommeil fut à peine troublé par le passage d'une bande de voleurs  poursuivis par la police ,qui se réfugièrent dans une maison voisine. Evidemment les  policiers découvrirent notre dormeur. Il fut rossé de coups de bambous et jeté en prison, presque mourant.
Deux jours plus tard, l'officier de police le fit amener et le questionna : "Qui es-tu ? D'où viens-tu , Qu'est-ce-qui t'a attiré en Perse ? Notre homme raconta son rêve et se déclara bien déçu d'avoir reçu des coups de bâtons au lieu de la fortune promise ..
.L'officier éclata de rire et lui dit : Tu es un homme bien insensé et crédule. Moi, j'ai rêvé trois fois d'une maison au Caire au fond de laquelle il y a un figuier, une source et un trésor. Je n'ai pas accordé le moindre crédit à ce rêve tandis que toi tu t'es laissé berné par un songe mensonger. Que je ne te revoie pas à Ispahan ! Prends ces pièces de monnaie et va-t'en !
 L'homme prit l'argent et retourna dans sa patrie.Il retrouva sa maison, son figuier et la source dont avait rêvé l'officier...Il creusa près de la source ...et ....déterra un trésor !!!
 De cette belle histoire j'ai tiré au moins trois conclusions :
 Premièrement , celle de ne pas désespérer.Cet homme immensément riche qui a tout perdu redevient riche à la fin de l'histoire. Alors, même s'il ne faut pas prendre le mot "trésor" au sens de richesse en or et argent,mais plutôt au sens de la fortune et du bonheur, on ne doit jamais désespérer : les revers de "fortune" sont suivis de nouvelles périodes de bonheur.
 La seconde est qu'il faut parfois croire en nos rêves. Si l'officier avait cru en son rêve, n' aurait-il pas trouvé lui même le trésor,la fortune et le bonheur  ?
 Enfin, dernière conclusion : faut-il aller aussi loin pour trouver le bonheur ?. N'est-il pas près de nous,dans notre famille, nos amis... comme le "trésor" qui se trouvait dans la maison de notre héros.
 Les contes sont souvent pleins de sagesse . Rêvons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article