REGARD SUR CE QUI FAIT MAL

Publié le par lambersart-yvon cousin

Dimanche ,à Lambersart,à peine la moitié des électeurs se sont déplacés pour aller voter alors que 3 Lambersartois, dont le maire, étaient candidats.
 Lors des dernières élections régionales,en 2004, il y avait eu plus de 62% de votants .On a donc encore perdu 12% des électeurs. La démocratie parle d'une voix de plus en plus faible . Bientôt elle sera sans voix ! (...sans jeu de mots) . Et s'il n'y avait pas eu un petit sursaut de près de 4% entre les 2 tours, c'eut été pire .
 Après le premier tour les scores étaient de 10% pour le FN ; de 43% ,à égalité, pour la Gauche et pour la droite et 5% que se sont partagées les petites formations.
 Ces 5%,et les abstentionnistes du premier tour, pour qui ont-ils voté au second tour ? Au vu des résultats il semble bien que le grand bénéficiaire fut le Front National qui augmente son score de de plus de 2,6 % .
 Ce qui est plus difficile à déterminer est le report des voix du Modem. J'ai tenté quelques calculs savants et sans être certain de mes conclusions, j' "estime" que 80% des électeurs du Modem, à Lambersart, sont des électeurs de droite .
 Les résultats, vous les connaissez : la liste de gauche gagne de 59 voix !
 C'est peu et c'est beaucoup parce que symbolique .Aucun Lambersartois vivant n'a connu cela. C'est peu mais c'est aussi inquiétant. Notre capital électoral s'amenuise , même si les causes de la défaite ne nous sont pas toutes imputables.
 Il faudra bien analyser les causes de cette défaite .
Nous avons perdu les élections mais nous avons gagné un ministre de la jeunesse ! Je lui souhaite de réussir tout en pensant que la tâche ne sera pas simple : les jeunes se détournent de la vie politique . Dans les 3 bureaux de vote de la salle Malraux,dimanche dernier il y a eu moins de 3% de jeunes de moins de 25 ans qui ont voté.
 Cela, ce n'est pas une défaite électorale , c'est un échec de la démocratie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Damien DELANNOY 29/03/2010 14:34


Bonjour Monsieur Cousin,
HISTORIQUE! c'est bien le mot! Je crois que la gauche n'avait plus été majoritaire à Lambersart depuis les années 20....Ironie du sort, il aura fallu le débauchage de l'ancien
leader du PS comme adjoint pour qu'enfin les électeurs lambersartois change l'étiquette de la commune, malgré l'abstention, certes, mais des électeurs de droite majoritairement il me semble.
Apparemment, même ici, l'ouverture a fait flop...
Puisse cette victoire vous faire comprendre a quel point la politique menée par Sarko/Fillon est injuste,inique et inefficace!...on peut toujours rêver
Cordialement


Anonyme 29/03/2010 13:34


Combien de mandats pour Monsieur le Maire ?????? A-t-il peur de ne pas pouvoir récupérer son siège , lorsqu'il quittera le gouvernement ? Est-ce un homme de pouvoirSSSSSSSS ? .......


yvon cousin 25/03/2010 21:42


Non je ne vais pas devenir maire. Il n'y a plus d'obligation pour un ministre de céder son fauteuil de maire et MPD souhaite conserver sa place.
En tout cas merci de tes mots aimables.
Yvon


MCL 25/03/2010 09:27


Bonjour Yvon,

Je suis également d'accord avec ton article et ces commentaires.
Je crois également qu'il faut tenir compte du résultat à Lambersart. C'est une sonnette d'alarme. L'un des miens a voté à gauche pour montrer son mécontentement ! Alors, bravo à Marc-Philippe pour
sa nomination, mais qu'il en profite pour écouter les jeunes. Ce n'est pas facile, je le reconnais !
J'en profite pour te demander : deviens-tu notre Maire de par sa nomination ???
Ce serait une très bonne nouvelle pour nous.
Bien amicalement.
M.C.L.


yvon cousin 24/03/2010 22:35


Exact mais mon texte ne traitait que du deuxieme tour !


Bobin Isabelle 24/03/2010 22:25


D'accord avec vous sur l'échec de la démocratie.
Mais une petite remarque sur les candidats Lambersartois  : nous étions 4 à ma connaissance. Dont moi-même.
Amicalement.
IB


Brigitte 24/03/2010 18:25


Moi, ce qui m'étonne, ce n'est pas le nombre d'abstentionnistes, c'est le nombre d'électeurs qui se sont dérangés pour voter blanc, alors que leur geste ne compte pas plus que si ils étaient restés
chez eux !
Le jour où les politiques voteront une loi pour que les pourcentages tiennent compte du nombre de votants et non du nombre de suffrages exprimés, je ne doute pas que les gens se déplacent pour dire
leur ras-le-bol de la politique qui est faite, soi-disant en leur nom, alors que la plupart des élus pensent surtout aux avantages qu'ils peuvent tirer de la situation.
Pour être élu, il faudrait récolter 50 % des votes. Chiche ?


yvon cousin 24/03/2010 14:13


Tout à fait d'accord. En outre nombreux  sont ceux qui souhaitent que soit reconnu le vote blanc.
Mais je crois que dans moins de 20 ans il ne faudra plus se déplacer au bureau de vote pour voter.  L'électronique et l'informatique rendent le geste de voter d'aujourd'hui presque
archaïque !
Cordialement
Yvon


thierry lambersart cycles 24/03/2010 09:45


bonjour Yvon,l'abstention,qu'elle soit locale ou nationale,est en effet très préoccupante pour la santé de notre démocratie,et, comme d'habitude,nombreux seront les raleurs à critiquer les élus
qu'ils n'auront.....pas élus !!(et ce ,malgré la faculté qui leur en était offerte);nous étions absents lors des deux tours du scrutin,mais j'ai pu voter par procuration , ce n'a pas ete le cas de
ma compagne,inscrite dans une petite commune rurale,faute de mandataire dont elle pouvait etre sure de la sincérité ;le vote par correspondance abandonné en 1975,aurait dans ce cas ete une bonne
alternative.c'est donc la mort dans l'ame qu'elle compte au rang des abstentionnistes;ce cas est certes anecdotique mais de nombreux pays européens offrent encore la faculté du vote par
correspondance(source:site "bienvenue au sénat") bien amicalement,Thierry.