PROPOS DE TABLE

Publié le par lambersart-yvon cousin

Outre les traductions parfois approximatives qui font dire à un Anglais «  J'ai mal au plafond » pour « J'ai mal à la tête » , les rencontres avec nos amis des villes jumelées à Lambersart sont souvent l'occasion de se rappeler de situations cocasses ou d'accumuler des souvenirs...pour le futur.

Dans la première catégorie je classe cette histoire qui m'a été racontée samedi soir par G.Tancré et Me Hammes, ancienne bourgmestre de Viersen,au cours de la soirée des Amitiés Internationales :

Pour ne pas payer les droits de douane d'un fauteuil roulant que les Allemands offraient aux Ukrainiens de Kaniev,l'un d'entre eux s'est installé dans le fauteuil et , en faux invalide, s'est présenté ainsi aux contrôles aéroportuaires. Il a même bénéficié d'une priorité ! A l'arrivée, une fois la douane passée il s'est remis à gambader tout heureux d'avoir trompé son monde. Mais au retour un policier ukrainien s'est enquis de l'absence et du sort de l'infirme ! Les Allemands, comme auraient pu le faire des Français dans
La grande vadrouille ou la septième compagnie ont dû inventer  alors une sombre histoire où le paralytique était allé rencontrer des popes dont les prières avaient eu un effet bénéfique ...et même miraculeux ! Et ça a marché  !(jeu de mots simpliste)

Dans la catégorie des futurs souvenirs, je classe quelques mésaventures vécues la semaine dernière par la délégation ukrainienne en séjour chez nous pour une dizaine de jours . Tout d'abord celle où l'un des Ukrainiens a été oublié à Lambersart et s'est trouvé ainsi privé de la journée à Paris. Les organisateurs ne se sont rendu compte de son absence que sur l'autoroute, au milieu du trajet .Heureusement " l' oublié " n'était autre que le jeune et très talentueux compositeur Sergueiv Leontyev qui en a profité pour se rendre au conservatoire de Lille.  Ensuite , autre moment de détresse , quand les mêmes organisateurs ont constaté que les tickets de métro fournis par le service du protocole de la ville de Lambersart étaient démagnétisés et donc inutilisables !, (sans doute après une longue léthargie dans un tiroir de bureau ) . Ou encore , la surprise quand B. Coffyn a demandé à J.M. Roger le plan de Paris que celui ci devait emporter mais que ,par étourderie, il avait remplacé par le plan de Rome !
De vrais moments de bonheur ...et des souvenirs cocasses et impérissables qui n'ont en rien altéré la qualité du séjour de nos hôtes .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

HERNANDES JF 20/11/2011 18:22


Il y a là matière à réflexion pour un scrip d'un prochain film à Lambersart : "Les Aventures Internationales", film tourné sous la houlette de B COFFYN (le pauvre il va m'en
vouloir). Pour le sondu générique cela ira puisque JM ROGER à la note facile.