PAS TROP VITE LES CHRYSANTHEMES

Publié le

La semaine dernière a été bien chargée en journées et en soirées. Je vous cite quelques faits marquants :
 En journées , réunion du conseil d'administration des aéroports de Lille et Merville, rencontre avec le directeur départemental de la sécurité publique, réunion sur la rénovation d'un parking avenue Delécaux, rendez-vous avec le programmiste chargé d'étudier les modifications d'accueil à l'hôtel de ville, réunion du comité technique paritaire et réunion avec les représentants syndicaux ...
 Parmi les temps forts du soir : le Conseil Municipal, la réunion du syndicat intercommunal de la fourrière des animaux errants, la lecture publique du calendrier d'utilisation des salles municipales, la réunion sur la video-protection avec le préfet, une soirée privée , la soirée d'anniversaire des 20 ans de l'Accordéon Club de Lambersart...
Il s'agit là d'une partie de l'emploi du temps d'un élu local . Imaginez-vous celui d'un élu national ? d'un ministre ou du président de la République ?
Je n'écris pas cela pour vous arracher des larmes de compassion , bien sûr .
Personne n'est obligé de chercher un mandat électif et , comme disait Oscar Wilde, je crois, :"les cimetières sont remplis de gens indispensables". Je ne suis donc pas plus indispensable que les autres et je ne souhaite  pas que vous m'apportiez des chrysanthèmes (avec 2 "h") .
 Mais, quand un Lambersartois me dit trois jours après que j'ai reçu son courrier : "Qu'est ce qui se passe , vous n'avez pas encore répondu à ma lettre ?"....je siffle ou j'inspire un bon coup .Et je réponds , très politiquement correct  "Excusez-moi !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article