"ON NE PEUT SE PASSER DU SIVOM " qu'il dit

Publié le par lambersart-yvon cousin

invitation-sivom.JPG "On ne peut se passer du SIVOM" qu'il dit,notre maire dans son dernier  hebdomadaire de propagande.
Pour ceux qui n'auraient pas eu la patience de lire mon long article du 30 mai, j'en extrais et j'y ajoute  quelques lignes pleines d'enseignement :

Le SIVOM nous coûte en effet cher pour des résultats et une efficacité qui mériteraient d’être évalués. L’idée  de le quitter  n’est  pas nouvelle . Il y a quelques années,quand cette structure intercommunale était présidée par O. Henno, le meilleur ennemi de M.P Daubresse à l'époque, ce dernier avait envisagé de s’en retirer .Mais aujourd’hui il  le préside et il est secondé par 11 vice-présidents (dont bien sûr B. Astruc) pour 153000 habitants !. A la Communauté Urbaine il y a 20 vice-présidents pour 1,1 million d'habitants . Cherchez l'erreur !
Le maire insinue que je ne sais pas compter . Il a peut-être raison sauf que je sais faire des calculs simples et  affirmer  que le SIVOM est 7,18 fois plus petit que LMCU et que proportionnellement il ne devrait disposer que de 2,78 vice-présidents !!! Arrondissons à 3 . Ce qui ferait 8 indemnités mensuelles économisées .
Généreux Sivom qui m'invite quand même le 6 juin à son cocktail d'inauguration pour la 15e édition de Deûle en fête .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JEAN FRANCOIS 02/06/2014 07:03


Cela mérite effectivement réflexion.


Mais la politique a ses raisons que les électeurs ignorent trop souvent. Je pense qu'il serait utile d'informer les électeurs sur l' utilité, la nécessité, d'adhérer ou non au SIVOM et de
détailler les avantages pour la ville concerner comme pour les élus, surtout au niveau des restrictions que l'on nous impose de faire. Car en fait, ce sont toujours les mêmes qui doivent se
sacrifier.


Peut-être que parmi les lecteurs quelques uns pourront expliquer ce qu'ils attendent du SIVOM et si réelle nécessité d'avoir autant d' élus pour si peu de couverture géographique...