OBSERVER LES OISEAUX PEUT ETRE DANGEREUX

Publié le par lambersart-yvon cousin

photo--de-reserve-naturelle-au-Pont-royal.jpgEn arrivant  au parc écologique du Pont Royal,j'ai été accueilli par Michel Delsaut, un sympathique et souriant professeur Tournesol de la faune et de la flore.

Un peu à la manière des explorateurs Savorgnan de Brazza ou Livingstone, il portait une paire de jumelles en bandoulière au cas où un oiseau rare se présenterait... Hélàs, aucun héron, aucune aigrette à l'horizon !

Le scientifique a quand même fait une remarque qui m'interroge . « Les jumelles, m'a-t-il dit mi-sérieux mi badin, doivent être utilisées avec discernement.Vous imaginez si le hasard m'amène à observer longuement un oiseau dans la  direction d'un enfant ou  d'une salle de bains ? »

«  Un ornithologue-voyeur à Lambersart  » n' hésiteraient pas à titrer certains magazines people . Pas de doute, contrairement à ce que l'on pense, le métier d'ornithologue est moins dangereux à exercer sur les bords du Zambèze que sur les rives de la Deûle !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article