MON PERE AVAIT 26 ANS (16 )

Publié le par lambersart-yvon cousin

 

MARDI 1O SEPTEMBRE         J'ai 26 ans aujourd'hui . Quelle joie profonde j'eus éprouvée si au matin de cette journée ma petite femme m'avait offert ses souhaits et mon petit Yvon des caresses, des baisers ...Ce bonheur il ne vous a pas été permis de me le donner,mes chéris .

 Je suis toutefois en effervescence. Hier on a relevé des noms de blessés en vue de leur rapatriement . Et ce n'est pas un bobard cette fois . Le mien n'avait pas été inscrit mais l'omission a été réparée .Ceci m'a causé une grande émotion . Me faut-il espérer revoir la France bientôt ? Et vous tous mes bien aimés .

 MERCREDI 11 SEPTEMBRE          Journée d'attente ,de commentaires et de pronostics...Une commission doit passer demain...

JEUDI 12 SEPTEMBRE  ...... Et elle est venue de bonne heure . Les médecins ont parlé entre eux à mon sujet .A midi j'ignore toujours leur décision mais je sais que je suis toujours sur la liste ! « Y-a- bon «  ? .

 MERCREDI 18 SEPTEMBRE           Pour la première fois depuis ma blessure,je prends l'air .Ça me semble bien bon de passer deux heures au jardin par cette belle après-midi ensoleillée, l'une des dernières de la saison . Me faut-il toujours espérer pour bientôt mon retpour en France ? Quand serai-je renseigné à ce sujet . Je pèse 62 kgs ( pyjama, pantalon et chemise ) .

 SAMEDI 21 SEPTEMBRE          Hier j'ai fait une carte à ma femme qui disait d'espérer des jours meilleurs . Dans la monotonie de ces dernières journées je ne trouve rien à noter, à part que souvent mon appétit n'est pas satisfait . Un Français a reçu une bafouille de Lyon . Plusieurs Belges ont reçu aussi des lettres et des cartes . Daubin et Cherré qui étaient à Limbourg avec moi sont parmi les heureux qui ont connu le rare bonheur de recevoir des colis , ceux ci provenant d'une part de la France occupée, d'autre part de la France libre . Cela me permet de croire que les lettres des prisonniers arrivent en France, au moins en partie . Espérons que les relations postales iront de mieux en mieux.

 DIMANCHE 22 SEPTEMBRE         18ième dimanche de captivité . Je suis allé à la messe à la Chapelle . Celle ci est magnifique (sculptures, tableaux ). Le maître-autel porterait le millésime 1650 . C'est aujourd'hui ma fête . Je préfère ne pas y penser . D'autres ne vont pas l'oublier . Triste dimanche ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

HERNANDES JF 13/08/2010 07:43



J'ai hâte de connaître l'issue de cette terrible époque, cet amour grandissnt d'un mari, d'un père,bref le vécu de cet homme courageux. Toute mon affaction.