MON PERE AVAIT 25 ANS (15)

Publié le par lambersart-yvon cousin

JEUDI 5 SEPTEMBRE               Il y a quelques mois je vous ai embrassés mes chéris . Depuis , quel bouleversement ! Que la Providence vous protège ! Je suis avec vous et bientôt j'espère vous serrer tout contre mon coeur . Notre joie sera bien grande, bien douce, ce jour-là . Entendre babiller mon Yvon , le voir trotter...Je n'ose y penser .Une joie comme celle-la ne peut s'exprimer .

On parle de la libération , pour début octobre ,des mutilés,des blessés et d'un certain nombre de prisonniers . Quel beau rêve ! Privé de tes nouvelles ma mignonne, je me demande si tu reçois mes lettres . Quelle est ta vie ? Et ta santé ?.. Depuis plusieurs jours, il fait beau . Si j'étais près de toi on parlerait de la ducasse d'Estaires*...Je veux être fort mais je souffre . De quoi ? D'être privé de ta tendresse ma chérie , de ne pouvoir te rendre la vie plus heureuse, de ne pas être rassuré sur ton sort et celui de tous les êtres chers, de ne pas voir grandir mon garçon...Que sais-je encore ?.. Que toutes ces peines, ces misères, ces angoisses nous méritent dans un avenir proche, un bonheur durable . Confiance toujours !

VENDREDI 6 SEPTEMBRE       La nuit dernière, alerte . Ah ! Ces s....... d'Anglais ! C'est le cri de toute la chambrée .

 Derniers « canards » : La paix serait signée dimanche . Un million de Français retourneront pour le 15/10 . Cinquante mille Bretons seraient déjà rapatriés ! » Si seulement ces «  canards » pouvaient avoir les ailes solides ! Attendons...

DIMANCHE 8 SEPTEMBRE     Sombre dimanche ! C'est la ducasse d'Estaires mais je suis bien certain qu'elle n'a pas lieu . Une foule de souvenirs m'envahit néanmoins . La messe ce matin a été dite à la chapelle ; ce qui m'a valu de ne pas y assister . Je n'ai pas osé m'engager même pour cette petite marche. J'ai bien l'espoir de le faire dimanche prochain .

 Avant la soupe de midi, j'ai causé avec Lejeune Maurice de Denain . 87e RIF. Le 26 mai, dans la débâcle,il est passé à Laventie puis à Estaires et ensuite s'est dirigé vers Prémesques, Pérenchies . Je lui pose des questions. Je crois pouvoir en déduire que Estaires a été bombardée un peu, Prémesques et Pérenchies également. Le 26 mai bon nombre d'habitants n'étaient pas partis. Cela m'est assez rassurant,malgré tout .

 Le menu du dimanche se modifie : la betterave rouge succède aux concombres .Et le soir l'invariable saucisson . J'ai pris un bain .

* sa commune de naissance où vivaient sa mère et sa soeur ; son père étant décédé quand il avait 14 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H


Aujourd'hui ton papa doit être fier de son petit Yvon, je prie très fort pour lui comme pour ta maman et tous les tiens sans t'oublier Yvon



Répondre