LES CLOCHES AU TRIBUNAL

Publié le par lambersart-yvon cousin

la-gazette-du-palais-copie-2.jpg« La Gazette du Palais «  , vous connaissez ? Rien à voir avec Paris-Match, Closer ou le Canard Enchaîné . C'est une publication sérieuse que les juristes de tous poils se doivent de lire . Disons que c'est plutôt rébarbatif pour le commun des mortels sauf...quand un éminent juriste de Lambersart y couche le fruit des ses réflexions .

Dans le n°du 15 décembre, Robert Hanicotte qui nous avait déjà gratifiés en 2010 de « L' Etat Pinocchio », un livre plein de verve sur le mensonge en politique, nous offre cette fois son analyse sur un sujet auquel on ne peut rester sourd : le contentieux relatif aux sonneries des cloches !

Est-ce le débat que nous avions eu à Lambersart quand des habitants de Canteleu avaient manifesté leur hostilité aux sonneries matinales de l'église St-Sépulcre qui l'a inspiré ?

 Son article intitulé «  Clochemerle au tribunal administratif » tout sérieux qu'il est n'est pas exempt d'allusions perfides sur d'autres bruits que nous connaissons bien dans notre commune : « les égosillements d'un coq de basse-cour narcissique de l'avenue...,les jappements lancinants d'un roquet de banlieue esseulé dans une autre avenue , sans oublier les balayeuses mécaniques qui sont autant de reveille-matin coalisés pour pourrir la vie d'un citadin déjà anémié ».   Le ton, vous le remarquez , peut être ironique .

 Je ne vais pas vous détailler les arguties juridiques développées par Robert Hanicotte qui montre que quand elles correspondent à la tradition, les sonneries de cloches sont légales bien que les tribunaux prennent de plus en plus en compte les nuisances sonores excessives.Mais je souhaite faire apprécier aux amoureux de la langue française (nombreux à lire ce blog) le style si agréable de notre concitoyen . Voici l'introduction de son article :

« Jadis, les cloches de nos églises berçaient la vie campagnarde. Dotées d'une voix d'airain, elles composaient l'aristocratie du bronze, dédaigneuses des sonnailles plébéiennes de la gent bovine. Las ! De nos jours,la musique carillonnante ne semble plus faire recette auprès des pavillons riverains. Les cloches d'aujourd'hui sonnent la discorde....Le premier magistrat de la cité ne sait plus à quel son de cloche se fier . Que l'édile s'abstienne d'agir et le voilà suspecté de prêter une oreille complaisante aux tenants de Quasimodo.  Cherche-t-il à réglementer les sonneries litigieuses,il se retrouve soupçonné de vouloir imposer un silence de plomb. Au royaume de Clochemerle, ces picrocholines guerres de décibels résonnent en écho dans le prétoire. De plus en plus sollicitée ,la noblesse de robe doit arbitrer ces tintinnabulantes querelles de clochers.... »

Savoureux de finesse, n'est-ce pas ? J'espère ne pas avoir perdu trop de lecteurs en route... En tout cas voilà un beau texte pour le prochain concours de dictée des seniors de Lambersart...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claire 18/01/2012 17:48


Décidemment cette histoire de "cloches" marque les esprits.... Mais étant amoureuse des bons mots, j'apprécie tout de même l'article...


Cependant, je pense que la différence d'opinion à ce sujet, reste trés générationnelle...Les temps changent, la Télé, Google et l'Iphone sont devenus nos réveils et nos compagnons quotidiens...
Les cloches font partie de notre patrimoine historique, mais n'oublions pas que "l'Histoire" s'écrit chaque jour!


Cordialement et au plaisir!


Claire

yvon cousin 09/01/2012 12:23


à Jean Pierre le muezzin de Lambersart !


je transfère immédiatement cette question théologique à notre maître de conférences préféré . Peut-être nous répondra-t-il du haut de son minaret juridique .
Inch Allah !


Yvon

JP Duthilleul 09/01/2012 11:05


Découvert au saut du lit, la paupière encore quelque peu ensommeillée et la bouche un rien pâteuse, voici le genre de texte qui vous booste (zut, déjà un anglicisme !!! ) pour la journée, on
dirait du Yvon Cousin, quand il est en forme ....


Heureux lambersartois du bourg ayant planté sa tente au pied de St Calixte voici moultes années, je jouis quotidiennement , et celà dès huit heures du matin ( y compris les 25 décembre, 1er
janvier et tous les lendemains de bamboche....) jusqu'à 22 heures, du "doux" dong dong émanant d'un clocher dispensateur prolixe de ses largesses.... Il me souvient même avoir découvert une
nouvelle "sonnerie" à des heures jugées par moi incongrues... interrogé sur la chose, mon ami curé de l'époque "tonton" Jacques ( Deblicqui) (lequel, autre parenthèse, coûle, à ma connaissance,
des jours heureux dans une retraite bien méritée auprès de l'auguste cathédrale lilloise, qui lui dispense, j'y compte bien, des kyrielles de ces mêmes dong  dong .....ouf, elle était
longue, celle là !!!), ledit "tonton" disais je, me "confessa" adorer ce tintinabulement récurent et aux horaires immuables, de ce fait, il s'était donné le plaisir de rétablir ...L'ANGELUS... du
midi et du soir, pour faire bonne mesure!!


Le trés apprécié homme de (bonne) foi s'en est allé vers d'autres ouailles, l'angélus est resté .....


Pour ma part, j'y suis habitué, vous savez, c'est un peu comme habiter prés ... de la voie ferrée... mes hôtes nocturnes s'en accomodent beaucoup moins bien! Encore doivent ils s'estimer
heureux que le "gros bourdon" de notre clocher ait été réformé depuis belle lurette, sous peine d'atterrir en vol peu plané sur la tête des fidèles .....


Une question me taraude de temps à autres: dans ce pays revendiquant haut et fort sa laïcité mais n'en tolérant pas moins ce signal sonore peu discret, : qu'en sera t il d'une demande formulée
par un responsable de mosquée qui ambitionnerait de diffuser six appels à la prière journaliers ??????Objectera t on que la tradition étant établie de longue date.... mettra t on en avant la
filiation chrétienne de la France ...? D'un coup, de léger et urbain qu' il était, mon propos soulève une question pouvant se révéler hautement polémique.... et ce n'est pas ici, le lieu ad
aequat.... restons dans l'humour et la sérénité... et vive les cloches ... ( je vois déjà une myriades d'oreilles se lever ...inquiètes du sens de mes paroles...! )


ET , DONG , BONNE ANNEE , DONG , A TOUS,  DONG....