L'INSTALLATION DU CONSEIL MUNICIPAL

Publié le par lambersart-yvon cousin

les-elus-de-lambersart-le-coeur-en-plus---.jpg Texte de mon allocution avant l'installation du conseil municipal le 6 avril 2014 :

Avant que le protocole rigide de l' installation du conseil municipal nous oblige les uns et les autres à une certaine discipline et à un rituel, je souhaite , sous forme d'un clin d'oeil malicieux, vous faire part du sentiment que j'éprouve.Laissez moi savourer cet instant, puisqu'il ne durera pas: Me voici enfin calife à la place du calife !
Croyez moi, je suis bien dans mes babouches .
Malheureusement je ne serai donc pas calife . Malgré tout , j'ai fait ce que ma conscience et mes amis me dictaient et tout au long de ces derniers mois j'ai reçu les dons les plus précieux  qu'on puisse recevoir: les mots du cœur des Lambersartois, du moins de la moitié de ceux qui s'expriment. Ces mots valent plus qu'un  turban  et autant que l'écharpe tricolore aux glands dorés que j'ai devant moi.

Ce matin les trois couleurs nationales nous rassemblent et nous obligent .
Votre présence, Mmes et MM, en est la preuve. C'est en citoyens que vous êtes là. Après la campagne électorale vous voulez voir les élus que vous avez choisis ,ceux en qui vous avez mis votre confiance, rassemblés, sans haine, prêts à servir notre cité. Leurs options étaient différentes et leurs priorités ne sont pas les mêmes.Mais la démocratie doit les réunir .Je reprends volontiers une fois encore l'image de Platon qui dans « la République » comparait la démocratie à un manteau bigarré, bariolé, couvert de taches multicolores. Ces taches, ce sont nos options politiques, nos programmes distincts et parfois contraires. Ce manteau, si vous acceptez l'image de ce philosophe grec, couvre tout le corps électoral lambersartois. Mais il n'est plus le même qu'en 2008 . Il y a 6 ans son tissu allait du rouge, rouge teinté de vert, au bleu ,en passant par le rose.Aujourd'hui, il est bicolore . Le bleu UMP et ses variantes ;et le blanc des indépendants et du centre.Il n'y a même plus une petite pastille de rose . Voilà un manteau trop étriqué qui , pensent certains, eux-mêmes piqués par la mouche tsé-tsé, ne peut couvrir les malades de la peste et du choléra que nous serions. Ils se trompent. Il nous faut collègues élus, nous serrer et nous rassembler pour lutter contre ce fléau mortel pour la démocratie : le mépris et le rejet des autres.Le manteau est étriqué mais il est chaud. Il peut faire vivre la démocratie à Lambersart.Si nous le voulons.

La majorité comme la minorité de ce conseil ont donc des obligations

Vous, membres de la majorité vous avez le devoir d'informer sans chercher la propagande , de laisser s'exprimer votre opposition dans chacune des publications municipales. L'information est le fondement de la démocratie.Si vous la viciez vous ne la respectez pas . Vous avez aussi le devoir de restreindre l'apparat et de mettre les moyens là où ils sont nécessaires et non là où ils flattent vos politiques. J'ai bien lu dans votre dernier document de campagne que vous aviez reçu -avec humilité- les reproches que vous faisait la moitié des Lambersartois et que vous étiez prêt à changer de gouvernance.

S'agissait-il là de promesses ou d'engagements ? Peut-être connaissez vous la mésaventure arrivée à M. Harold Wilson ,premier ministre anglais qui dans un meeting, pour susciter l'adhésion aurait dit : « et ceci n'est pas une promesse, c'est un engagement ! ». Cette déclaration lui valut bien des critiques et sa chute quand il n'a pu assumer ses responsabilités.J'ai cru comprendre que vous vous étiez engagé . Bravo. Tenez vos engagements.
L'opposition que j'ai l'honneur de représenter avec 7 de mes amis a aussi des devoirs. S'informer et informer, critiquer en tenant compte des difficultés, dénoncer l'injustice ,les abus et la malhonnêteté. Elle doit constamment répondre à la question : où est l'intérêt des Lambersartois ? Le compromis est possible, la compromission ne l'est pas .

A tous les élus ici présents, je dis « restons humbles, notre responsabilité est grande » Nous devons les uns et les autres offrir plus de bien-être, plus de qualité de vie . Apprenons donc les uns et les autres à mieux connaître les attentes et les besoins des Lambersartois. Efforçons nous de leur répondre au mieux en les respectant tous et en aidant certains à prendre conscience qu'ils ne sont ni des consommateurs, ni des usagers, ni même des administrés comme on disait autrefois, mais qu'ils sont des citoyens. Faisons en sorte que la mairie soit pour eux un lieu de valorisation, un lieu de secours parfois, en tout cas un vrai lieu d'humanité.

Vous avez gagné M. Daubresse à 50%.Vous allez pouvoir commander. Mais commander n'est-ce-pas se condamner à dépendre des autres ?

J'ai perdu à 50% et je dois représenter la minorité. Je dois parler en son nom et non plus au mien .Moi aussi je suis condamné à dépendre des autres.
Et il en va de même pour tous les élus . Nos tâches sont difficiles mais exaltantes . Je souhaite que chaque Lambersartois puisse nous aider à remplir notre rôle avec dévouement, désintéressement, honnêteté et courage.
A tous et à tous les Lambersartois je souhaite six années heureuses.

Vive Lambersart.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article