INQUIETUDE POUR MAHINA

Publié le par lambersart-yvon cousin

Il y a plus d'un quart de siècle que grâce à Josette et Gérard Tancré et leurs amis, Lambersart a tissé des liens d'amitié et de coopération avec la ville de Mahina au Mali.

Aujourd'hui, le Mali vit le chaos après un coup d'Etat militaire qui a chassé du pouvoir le président Amadou Touré et qui met en péril l'élection présidentielle initialement prévue en avril.

J'ai téléphoné ce matin à Gérard Tancré . Il venait d'avoir des nouvelles d'un ami de Bamako, la capitale. « On subit ! »lui a dit laconiquement cet ami de Lambersart.
Gérard a aussi eu un contact avec Mohammed Diallo, le président de la région où se trouve Mahina, heureusement à l'Ouest du pays, près du Sénégal. Les combats se cantonnent pour l'instant au Nord. « 
Pour l'instant le secteur n'est pas touché par les violences » lui a dit son interlocuteur mais,ce qui est à craindre depuis la fermeture des frontières, c'est la pénurie et la hausse des prix . »

Que deviendront les relations de Lambersart avec Mahina si, comme tout le laisse croire, Alquaïda et les islamistes radicaux prennent le pouvoir sur tout le territoire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

belaval 05/04/2012 14:12


Par des organismes humanitaires, je suis les pbs du Mali depuis le début; avec Angata, je voulais contribuer à créer une bibliothèque à Mahina...Ma fille qui vit encore à Dakar, avant de partir à
Douala, me disait combien les gens n'imaginaient pas ces événements: les français ont peur maintenant, même à Bamako. Les maliens ont fui en masse vers la Mauritanie mais ce n'est pas une
solution; depuis les élections du Sénégal, peut-être pourront-ils être accueillis...Je serai au Sénégal à partir du 13 (donc pas à l'exposition-vente du 14, à la ferme du Mont Garin) mais je ne
pense pas avoir de meilleures infos. La démocratie est partout en danger et on a l'impression que tout le monde s'en fout (je voterai pour la 1ère fois par procuration!)