IL Y A DES COUPS DE PIED AU CUL QUI SE PERDENT !

Publié le par lambersart-yvon cousin

Le maire de Cousolre, près de Maubeuge, va devoir se présenter au tribunal correctionnel. Il a giflé un jeune de 17 ans qui l'insultait et le menaçait après qu'il l'eut réprimandé parce qu'il escaladait le grillage d'un terrain communal. Le père et son fils ont déposé plainte. « Autrefois, disent les Anciens, quand on faisait une bêtise et qu'on se plaignait à nos parents d'une punition , on récoltait une deuxième punition ! ». Aujourd'hui les parents déposent plainte contre les instituteurs,les policiers, les maires...Autres temps, autres moeurs. Un jour,le maire de Lambersart a même été frappé par un automobiliste irascible à qui il reprochait sa conduite dangereuse .

M le Maire de Cousolre sera probablement condamné : un mois, deux mois, avec sursis ? On n'a pas le droit de frapper , c'est vrai. Une gifle à un grand dadais de 17 ans, est-ce de la violence ou de l'humiliation ?

Qu'aurait-il dû faire alors ? Se maîtriser et subir les injures proférées par le délinquant devant son groupe de copains ? Puis déposer plainte pour outrage ?....et attendre  ?  Car la justice n'est pas expéditive ! Les faits remontent à un an et depuis un an le jeune, son père et les copains peuvent parader dans ce village qui ne compte que 2500 habitants. Voyez l'effet désastreux !

En outre,s'agissant d'un mineur d'âge,quand bien même le maire, renversant la plainte, prouverait la provocation du jeune et l'outrage ( ce qui n'est pas garanti car « les copains », témoins, se rangeraient-ils derrère lui ?) , la peine encourue ne dépasserait pas le stade du « rappel à la loi » dont chacun connaît l'effet éducatif limité.

Alors ? Dans cette affaire, je déplore :

*La condamnation prévisible du maire . Pauvre maire ! Il aurait probablement été condamné aussi si le jeune s'était blessé en escaladant le grillage ;

*L'effet éducatif néfaste du soutien du père à son fils . A bien analyser l'incident et ses origines, je pense que ce père est coupable .

Comme me disait un proche « Il y a des coups de pied au cul qui se perdent ! »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article