ET POURQUOI PAS LA LOZERE ?

Publié le par lambersart-yvon cousin

serrur-catalogue.jpgL'affaire Serrur prend l'allure d'une affaire Carlton . Chaque jour apporte une révélation nouvelle.
J'ai soulevé le lièvre et C. Reynaert est parti en chasse.

Il a trouvé dans le catalogue du musée des beaux arts une énormité . Regardez  bien la page ci-contre, vous lirez  (si vous avez de bons yeux)  " Serrur henry,Auguste,Calixte,César né le 9 ou le 11 février 1794 à Lambersart (Pas de Calais) .....

Lambersart, Pas de Calais !!!  Et quoi encore  ? 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JP Duthilleul 26/11/2011 12:00


Peintre copiste "officiel" au palais des beaux arts, je connais bien ce tableau accroché dans la salle particulièrement affectée à la statuaire.


Il est effectivement étonnant qu'on ne se soit pas préoccupé d'en savoir plus sur le personnage, au sein même de sa ville natale... Claude Reynaert s'est mis en chasse .... gageons qu' il ne
lâchera pas le "morceau" !


Mais il est vrai que cet artiste demeure inconnu des livres d'art et sa carrière semble bien mystérieuse; le talent, bien que très classique, ne lui manquait pas. Faisons confiance à notre
limier!


Concernant l' accueil au Palais, nul doute qu'on pourrait mieux faire.


Je me souviens avoir rencontré l'ancien conservateut, Bréjon de Lavergnée, pour lui dire mon étonnement et ma consternation le jour ou je surpris un concours de ... glissades, sur le parquet
fraichement refait à neuf.... un émule de Brian Joubert démontrait ses qualités de patineur en salle à un aréopage de jeunes filles gloussantes et enamourées.... une autre fois, je ne fûs pas peu
surpris d'entendre, en montant le grand escalier, un disciple de Pavarotti tonitruer à gorge déployée au coeur de l'enceinte oune règne généralement qu'un silence respectueux des merveilles
accrochées aux cimaises. Approchant salle après salle de l'artiste en herbe, goûtant pleinement l'accroissement des décibels, quelle ne fût ma surprise de tomber sur un mini récital, donné aux
membres du probablement même aréopage en pâmoison, par un ténor en mal d'auditoire, et indignement cantonné au rôle subalterne de gardien......


Ma rencontre avec le conservateur avait été précédée d'une lettre circonstanciée, dont il me remercia, m'affirmant qu' il en ferait état lors d'une prochaine réunion du conseil
d'administration... il me dit aussi son impuissance devant de tels faits, arguant du peu de formation et du peu d'avenir professionnel de ces personnels.


J'avoue, ces faits remontent à qqs années, avoir constaté une amélioration dans le comportement général. J'ai certes connu l' époque des gardiens cerbères en casquette, c' était pas la joie non
plus mais du moins accomplissaient ils leur travail avec sérieux et rigueur. ( j'ai omis d'évoquer aussi ce "gardien" démontrant à une visiteuse médusée, l'épaisseur incroyable de peinture
employée par l'artiste, prouvant ses dires en .... grattant la surface de la toile d'un ongle investigateur.....


PFFFFF j'ai fait bien long une fois encore, n'hésitez pas Yvon à user des ciseaux !!!!!


Un mot encore (incorrigible) précipitez vous à l'expo actuelle aux beaux arts sur BOILLY, un natif de La Bassée, trop méconnu , c'est une pure merveille!!!


 

HERNANDES JF 26/11/2011 11:22


Une honte de la part des redacteurs de cet annuaire !!! Lambersart dans le pas de calais, c'est une insulte à tous les lambersartois.