ÉRUCTATIONS VESPERALES

Publié le par lambersart-yvon cousin

Éructations ? Oui, c'est le nom que donne notre maire, toujours dans la finesse, au contenu de mon blog.En voici une nouvelle livraison qui va le gâter.

LES PRECURSEURS Il y en a deux qui pouvaient se réjouir hier à la cérémonie des vœux. Depuis des années ils réclamaient que tous les Lambersartois pussent être invités à cette cérémonie. Th Dupont et N Bouche pouvaient donc jubiler . Leur vœu était exaucé et aurait pu l'être avant car il n'y avait pas plus de monde que les années précédentes.

POLITIQUONS . La tradition voulait qu'un président d'association ou un chef d'entreprise présentât les vœux au nom de la population .Terminé ! Le boulet de la défaite électorale étant passé très près, il fallait reprendre les choses en mains, politiquement. C'est donc le premier adjoint ,qui veut se faire connaître, qui s'y est collé avec pour mission de présenter comme nouveautés des décisions déjà prises ou des actions déjà commencées au cours du mandat précédent.

LA POLITIQUE POLITICIENNE TOUJOURS LÀ !

A l'entrée de la salle des vœux, les Lambersartois se sont vu remettre le dernier numéro du magazine de propagande municipal  titré : »Lambersart est Charlie »
Pour illustrer le grand rassemblement de nombreux chefs d'États le 11 janvier à Paris la photo choisie a été celle où l'on voit N. Sarkozy qui s'est glissé du troisième au premier rang en jouant des coudes. La technique de l'ancien président avait bien fait rire les internautes.Il est vrai que chez les élus « le jeu de coudes » est un sport très prisé, presque une discipline olympique. Avez-vous remarqué par exemple, qui colle presque toujours aux fesses de notre député-maire ?

ON SE LES GELE ! A l'entrée de la salle encore, derrière « Ze Couple », les autres élus se placent , mine de rien, pour serrer les mains des arrivants.Ça ressemble un peu à une longue file de condoléances. Il arrive donc qu'un invité excédé d'avoir dû attendre dehors sous la pluie, prenne une tête d'enterrement en arrivant en bout de chaîne.

PLUS C'EST GROS … Emporté par sa Charlie-attitude, le maire a vibré dans son discours , appelant même Voltaire à la rescousse, pour défendre la liberté d'expression...juste avant de bannir et de clouer au pilori l'éditorialiste-écrivain Eric Zemour et le romancier Houellebecq. La liberté ,OUI mais faut pas déconner  ,pas pour tous !!

ZUMBA DE LISLE . Notre « Adjointe A Tout » a rappelé que la Marseillaise avait été écrite par Rouget de Lisle. Le pâle « conseiller à rien » que je suis a aimé cette précision culturelle.Mais, à la fin de la cérémonie, au lieu d'entonner comme dans d'autres communes notre hymne national, nous avons eu droit à un couple de danseurs de Zumba, amis de notre adjointe. C'était « Danse avec les stars  » à la mode de Lambersart.Tant pis pour Charlie !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

HENNO 19/01/2015 19:57


Bonjour Mr Cousin


Je voulais dire mon indignation et ma totale solidarité en vos propos ,devant cette hypocrisie   


a t'il acheté un jour un Charlie . DIffuser la photo sur le bulletin de notre ville ,avec son candidat au premier rang ,alors que l'on sait a quel point celui ci  s'est ridiculisé pour se
placer de cette façon ,me remplit de tristesse et de révolte . Quel respect a t'il pour ses concitoyens aprés une élection si serrée 


Profiter de cet élan de liberté, est pour moi désolant

COFFYN Bernard 18/01/2015 10:00


Bien observé comme d'habitude !
Je rajouterai une petite remarque concernant la nécessité vitale pour la démocratie de la liberté d'expression tant vantée par notre maire mais appliquée selon sa méthode en fonction du qui, du
quand, du où et du comment.
En effet, la liberté d'expression est à géométrie variable sur les publications municipales. L'espace utilisé sur l'hebdomadaire municipal, les photos et le nombre de caractères autorisés (454
caractères espaces compris pour l'opposition) sont en fonction de qui est à l'origine de la publication. Force est de constater que le maire a plus le droit à liberté d'expression que son
opposition. Je vous invite chers lecteurs à vos moments perdus, à faire le compte des caractères et des espaces utilisés par le maire sur sa publicité hebdomadaire....
Vous pourrez aisément ainsi matérialiser la véracité de mes propos chaque semaine à la lecture l'hebdomadaire municipal (rubrique tribune et nombre de photos où apparaissent les membres de son
opposition malgré leurs nombreuses présences aux activités ville et associatives).
Alors OUI pour le fond du discours mais NON pour son application réelle !

caudron 18/01/2015 09:56


bonjour yvon simplement cette précision :peut etre as tu mal écouté mes propos car il ne s agissait pas de nouveauté mais bien des REALISATIONS 2014.cordialement;cc