DOLCY 7 et fin

Publié le par lambersart-yvon cousin

CRCHE_-2.JPGMême les journalistes de la télé sont venus me voir. Enzo, mon petit ami qui a lui-même été interviewé n'en croyait pas ses yeux et ne cessait de m'enlacer et de m'embrasser.Une personne qui semblait être une autorité et que tout le monde appelait Limame arriva à son tour . Devant les caméras, au milieu de la foule des curieux et après m'avoir caressé lui aussi , Monsieur Limame déclara en me tapotant la nuque «  Cet animal est différent des autres . Il est protégé et ne peut servir d'offrande » . Le bruit courut alors que j'étais un animal sacré ! Moi, un animal sacré ? J'en restais bouche bée. Mais on ne peut rien contre les croyances irraisonnées , n'est-ce-pas ?
Pour éviter l'idôlatrie naissante je fus envoyé promptement dans un village des Flandres où je trouvais herbe grasse et étable confortable. Mais là aussi ma chute miraculeuse avait été annoncée. Aujourd'hui les hommes communiquent très vite entre eux par face-bouc ! Pourtant ,c'est un moyen de communication qui n'existe pas chez les moutons.

A la ville comme à la campagne il commençait à se dire que ceux qui m'avaient caressé ressentaient une énergie nouvelle. Enzo qui n'avait pas la réputation d'être  bon élève se sentit transformé en classe. Au village, la vieille Mme Martin qui était venue me rendre visite dans mon enclos et avait marmonné (les vieilles personnes parlent souvent seules) avoir perdu son porte-monnaie se trouva tout étonnée de le retrouver en rentrant chez elle.

Il n'en fallait pas plus pour répandre le bruit que je pouvais donner du bonheur ou exaucer  des voeux .Un certain Monsieur Labbé, très respecté dans le village voulut quand même mettre en garde contre toute superstition. Rien n'y fit.
Moi-même je me sentais métamorphosé. Un soir, quand je regardais les étoiles comme toujours avec l'espoir de voir celle de mon Petit Prince, je fus fasciné et même envoûté par l'une d'elles . Une illusion penserez-vous ! Non je vous assure , cette petite perle du ciel m'a parlé et m'a demandé de la rejoindre . Elle m'a même dit qu'elle «était la voisine de l'étoile de mon Petit Prince."
Te rejoindre ?, dis-je . Non je ne peux pas abandonner ceux à qui j'apporte -vrai ou faux- de l'espoir ou du bonheur sur la terre .
Ma réponse la contraria et pendant plusieurs nuits je n'eus plus de contact avec elle .
Pourtant, elle revint par une nuit superbement étoilée. Extraordinaire, féerique .Et elle me fit une proposition vraiment étonnante  « de la part du Conseil Céleste » précisa-t--elle :
C'est bientôt Noël, me dit -elle . Tu sais qu'à cette période les hommes mettent les moutons à l'honneur dans les crèches. Que dirais tu si , en souvenir de toi, chaque fois qu'un enfant ou un adulte placera un agneau ou un mouton dans une crèche , après l'avoir embrassé ou caressé comme tes amis le font aujourd'hui avec toi, s'il émet un vœu, il aura les meilleures chances de voir son vœu exaucé ?. Que pouvais-je opposer à une proposition aussi généreuse ? Donner du bonheur ou au moins l'espoir du bonheur à tous et pour toujours, n'est-ce pas divin ?

Voilà pourquoi, mes chers amis,mes chères amies, avant de placer l'agneau ou le mouton dans la crèche, prenez le temps de le caresser un peu!
Joyeux Noël.

creche de noel musicaline 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article