DOLCY

Publié le par lambersart-yvon cousin

pas_de10-copie-1.png

Vous avez peut-être lu la semaine dernière dans la Voix du Nord ( 5 octobre) cette annonce pour le moins curieuse «  Un mouton saute du 5e étage d'un immeuble à Lille-Sud...L'animal a été ramassé sur le trottoir, blessé mais conscient... »

Ce mouton, c'était moi !

Vous ne me croirez sans doute pas si je vous dis que je viens d'Afrique et que ma vie est une succession d'aventures.
Pourtant vous avez déjà entendu parler de moi. Vous souvenez vous de cet accident d'un aviateur qui a dû atterrir en plein désert du Sahara parce qu'une pièce de son moteur s'était cassée ? Son histoire a fait le tour du monde. Il faisait régulièrement la ligne Dakar-Toulouse , transportant du courrier pour la compagnie aérienne « l'Aéropostale » .
Cette fois là , au retour vers la France il avait dû atterrir d'urgence à mille milles de toute terre habitée mais pas très loin du lieu mystérieux où je me trouvais avec mon ami Petit Prince. Nous étions tous les deux très jeunes , pleins de vivacité et même un peu polissons. Il ne nous a pas fallu longtemps pour imaginer une espièglerie.
Aussi ,quand Antoine, c'est ainsi qu'il nous a demandé de l'appeler, s'est réveillé après une nuit à la belle étoile, mon ami, celui que j'appelle mon Petit Prince était planté devant lui et lui demandait de dessiner un mouton.
Cocasse n'est-ce-pas une telle demande en plein désert ! Antoine essaya à plusieurs reprises sans jamais réussir. Finalement ,découragé ou excédé il dessina une caisse qui se trouvait à proximité dans laquelle ,comme convenu avec mon petit ami., je m'étais caché  pendant le sommeil de l'aviateur .
-« Le mouton que tu veux est dans la caisse ! »dit Antoine énervé .
-
« C'est tout à fait comme ça que je le voulais  » répondit mon Petit Prince .
Nous laissâmes alors Antoine à ses réparations mécaniques. Quand le moteur fut réparé et qu'Antoine s'apprêtait à repartir, mon Petit Prince glissa subrepticement la caisse dans la carlingue.Avides l'un et l'autre de connaître autre chose que le monde du désert, nous avions en effet décidé en secret que je partirais à la découverte de pays étrangers et que dès que possible , quand je l'appellerais,mon Petit Prince me rejoindrait !
C'était donc une occasion unique.C'était peut-être aussi la première fois au monde qu'un agneau voyageait clandestinement dans un avion de l'Aéropostale !

Mon aventure commençait... (à suivre)

PS La photo que je vous montre est celle de ma première carte d'identité . J'étais très jeune,c'est vrai. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul LESCALLIEZ 12/10/2014 10:08


Serait-il de retour le bon vieux blog d'avant guerre ? Celui que nous aimions tant !  Un peu de douceur après les coups de crocs et de griffes !!  L'agneau après le loup?  
Attendons quand même la suite pour être pleinement rassurés.


Moi aussi, Madame BELAVAL, j'aime l'agneau ! surtout dans mon assiette ..... c'est l'épaule que je préfère ! N'est-ce pas dans " les Paul " qu'on trouve les meilleurs morceaux ?


A bientôt Yvon,  et, sans rancune !

Belaval Annie-France 10/10/2014 15:15


Quel plaisir de retrouver le blog que j'aimais! J'aime aussi les agneaux et bien sûr, le Petit Prince que j'ai lu cet été à ma petite Nora et que j'ai redécouvert (notamment sa critique des
"grandes personnes")