DETENTE COMMUNAUTAIRE

Publié le par lambersart-yvon cousin

 

Ça m'a rappelé le prof qui involontairement avait lancé à ses élèves : «  Les absents, levez le doigt ! »

La nouvelle version a été vécue ce soir dans l'enceinte du conseil de Lille-Métropole.

L'atmosphère était lourde . On débattait du transfert de la taxe de la Taxe d'Habitation du département à la Communauté Urbaine . La majorité s'insurgeait contre les modalités qui allaient entraîner une augmentation de cette taxe pour les ménages alors qu'elles auraient pour conséquence une baisse d'impôts des entreprises.

La minorité , -élus du groupe Métropole Communes Unies-  n'entendait pas la même chanson et demandait qu'on attende au moins les décisions d'une réunion interministérielle qui devait se tenir dans les heures qui suivaient pour éviter les injustices.

 La présidente proposa alors un vote à main levée sous forme d'un voeu demandant au gouvernement de revoir sa copie .Les élus de droite ayant fait savoir que logiquement , conformément à leur prise de position ,ils ne prendraient pas part au vote, la présidente lança quand même sans s'en rendre compte  :

«  Que ceux qui ne prennent pas part au vote lèvent la main ! »     Rire général. Détente communautaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article