DES GIROUETTES ? NON

Publié le par lambersart-yvon cousin

Qu'y avait-il d'important au dernier conseil municipal ?  Le vote du budget bien sûr , bien que tous les ans on arrive aux mêmes conclusions  : pour la majorité municipale, on ne peut faire  mieux !; pour l'opposition ,on peut faire plus !

Mais cette année, surprise  ! Deux élus de l'opposition, S.Acquette et P.Binet, ont approuvé le budget .

Inévitablement,les questions , les interrogations et les jugements émis lorsque C. Reynaert a rejoint la liste de M P Daubresse sont donc revenus. Chacun de s'interroger . S'agit-il d'opportunisme ? de la conséquence d'une mésentente au sein de leur groupe ? du goût du pouvoir et de l'espoir d'obtenir un poste d'adjoint ? de l'appât du gain  en lorgnant sur une indemnité ? Alain Castrique, ancien élu socialiste condamne fermement. Il me semble pourtant que chaque cas est particulier et  que les motivations , très personnelles, ne sont pas forcément malsaines . Les  opinions et les convictions peuvent changer, sans plus .

 Je crois même que changer de "camp" ne doit pas être facile quand on n'est ni arriviste ni girouette politique. Encore que certains ,ailleurs, s'accommodent bien de ce propos d'Edgar Faure, un maître en la matière, "ce n'est pas la girouette qui tourne , c'est le vent". La prochaine élection présidentielle devrait nous combler de ce point de vue. Plusieurs élus nationaux, constatant  que le bateau prend l'eau et craignant un naufrage ,ont déjà sauté par dessus bord .

Que deux élus d'opposition lambersartois cherchent à monter à bord du navire majoritaire, n'est-ce-pas le signe que notre bateau garde le bon cap ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B


je n'ai pas trop de sympathie pour les girouettes mais bon...Pour avoir enseigné Piaget de nombreuses années, je sais que accommode prend deux m! mais la faute est très répandue. Désolée, 43 ans
de métier laissent des traces! meilleures pensées.



Répondre
L


Evidemment !  Excusez moi , j'ai corrigé cette étourderie et je me coiffe du bonnet d'âne



J


Avoir combattu la majorité pendant si longtemps, puis virer de bord, démontre le savoir faire de la majorité pour ramener a elle les égarés... Si cela continue il n' aura plus d'opposition à
Lambersart et c'est dangereux. Nous riquons de réveiller ceux et celles qui sommeillent depuis un bon moment et nous verrons une opposition plus dangereuse aux prochaines Municipale et
Législative... Je reste méfiant sur la sincèrité des élus qui changent de bord à la dernière minute.



Répondre