CONSEILS A CEUX POUR QUI CE SERA LA PREMIERE FOIS

Publié le par lambersart-yvon cousin

banquet-invit.JPG     Ah la première fois ! C'est inoubliable, n'est-ce-pas ?
Attention ,les lignes qui suivent ne s'adressent pas à ceux qui ont déjà connu leur première fois, leur premier orgasme. Non, pas l'orgasme auquel vous pensez . Je parle ici de l'orgasme du senior. C'est un orgasme collectif qui , à Lambersart,se vit deux fois par an encouragé par la municipalité. On l'appelle le banquet des seniors car la sexualité y est remplacée par la convivialité. Le prochain aura lieu en décembre mais déjà les invitations ont été lancées alors que celles du 11 novembre ne sont pas encore distribuées. Les militaires seraient-ils en retard d'une guerre ?

Voici donc quelques conseils pour les novices :

Tout d'abord l'anticipation: Le banquet se prépare . Si tu ne veux pas te retrouver au milieu de Lambersartois qui te sont inconnus avec – si tu es un peu sauvage – ton conjoint comme seul interlocuteur, il te faut trouver des partenaires. Parle autour de toi de ton désir de participer au banquet. Essaie de t'inclure dans une bande de ton quartier ou colle toi à un groupe de mordus d'une association.C'est là que tu as le plus de chances de trouver des marrants.

Sois à la porte au moins une demi-heure à l'avance. Malgré cette précaution tu verras que tu ne seras pas le premier. La porte a deux battants. Tiens toi au milieu sinon quand on viendra ouvrir tu devras reculer et on te passera devant. N'hésite pas à tenir la poignée pour faire barrage.

Ne compte pas trop sur quelqu'un pour te garder une place à table. Pour entrer entraîne toi plutôt à donner un coup de coude ici ou là, à tirer une manche et à repousser derrière toi. Une fois à l'intérieur ne t'installe pas aux places où les chaises sont relevées. Des petits filous ont des complices qui « réservent ». Vouloir t'asseoir là t'attirerait quelques bisbilles.

Une fois installé attends qu'on te serve le Kir et apprête toi jusqu'à près de 14H à écouter deux homélies. Celle d'une adjointe qui va égrener tous les services et animations qui devraient te combler de bonheur et celle du maire qui étrille le gouvernement s'il est de gauche et le magnifie s'il est de droite. Profites en ,tu as juste le temps de grignoter ta boule de pain sans croûte , dentiers obligent.

Attaque ensuite le menu : entrée, rondelle de viande, petits légumes, le tout bien saucé et bien tendre , re-dentiers obligent. J'espère pour toi que tu pourras entre deux bouchées rire de la bonne humeur d'un convive rigolard qui souffrant d'un début de Parkinson déclare que maintenant ce sera bien pratique pour lui de faire la mayonnaise. Et si malgré tes efforts stratégiques tu te trouves placé à côté d'une chieuse, bénis le ciel qui t'a rendu à moitié sourd !

Enfin ,au cours du repas tu seras pris dans le mouvement de transhumance vers les toilettes.Tu retrouveras l'ambiance de la petite école. Tous dans la même pièce ! Mais pas question de se mêler ! Les vieilles petites filles garderont comme avant la porte pour les copines et les vieux petits garçons urineront encore à côté et oublieront de tirer la chasse d'eau. Malgré tout c'est quand même là le lieu où la mixité sociale est la mieux vécue.

Bien rassasié, le cœur joyeux après éventuellement quelques pas de danse sur l'air du « temps des cerises »tu pourras déjà rêver au banquet du PRINTEMPS 2015. La municipalité t'y invite . Lis bien la lettre d'invitation ci contre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cassandre 22/10/2014 13:12


"Ou comment faire
passer les séniors lambersartois pour des goujats et des sans-gêne ! Moi je les trouve plutôts démerdards"


 


Ou comment faire passer Yvon pour un abruti ! Quel est le
pisse-froid qui n'a pas goûté son article "Conseils à ceux pour qui ce sera la première fois", qui pouvait aussi être pris au second degré pour les plus subtils d'entre nous. Moi son article m'a beaucoup amusée, je l'ai trouvé irrésistible et m'a fait penser à "Les
caractères" de la Bruyère. Pour ceux qui veulent le prendre au premier degré, c'est plutôt bien décrit, non ?


Continue Yvon. On en redemande.


Cassandre

Cathelain 20/10/2014 18:47


Cher Paul,


Effectivement, il serait bon de considérer le loup et l'agneau... 


Pour ma part, j'ai déja ma réponse... Certes, nous ne pouvons refaire l'histoire mais nous avons au moins l'honneur d'avoir défendu nos convictions...


Nous étions et sommes toujours, avec nos petits moyens et notre folle envie d'améliorer les choses, plein de fougue pour défendre les intérêts de nos concitoyens...


Et pourtant, nous ne détenons quasiment aucun pouvoir si ce n'est celui d'être ensemble, soudés et déterminés, c'est bien là, la force de notre groupe!


Et ça, nul parole, ne pourra nous l'ôter!


Bien à vous, 


Claire


 


 


 

fabrice 20/10/2014 17:01


Notre principal édile qui doit bien connaitre les fables de La Fontaine devrait y prendre quelques leçons:


pour ses ambitions nationales, je l'imagine bien en grenouille....

yvoncousin 20/10/2014 15:03


 Paul, Avez-vous perdu tout sens de l'humour depuis votre enrôlement?


Déjà, dans votre commentaire du 12 octobre vous sous -entendiez que tel un loup j'avais sorti mes crocs lors des dernières élections.Qui était le loup ? qui était l'agneau, dans cette campagne
électorale ? J'ai interrogé La Fontaine qui, à son habitude , a répondu par une fable. Détendez-vous, Paul !! Voici la nouvelle version du Loup et l'agneau.


                                                            
xxxxxxxxxxxxxx


 Un agneau était très dévoué


et dans dans la ville on louait sa droiture.
Mais le loup , mandarin conduit dans une voiture


Craignait de son royaume se voir déposséder


Qui te rend si hardi de brouiller mon image?


Dit un jour le Loup plein de rage.
Tu seras châtié de ta témérité !


-Sire, répond l'agneau, que votre Majesté


Ne se mette pas en colère


Mais plutôt qu'elle considère


Que je vais loin de ses courtisans


Mais sans être insultant


Offrir à nos concitoyens une politique nouvelle


Et que par conséquent en aucune façon


Je ne commets le crime de haute trahison.
-Tu me trahis, reprit le loup le regard plein de fiel


Et je sais que de moi tu médis l'an passé


-Comment l'aurais-je fait puisque je vous servais ?


Reprit l'agneau. Mais fini de me taire !


-Si,si, c'était bien toi avec tes compères !


-J'en ai très peu ! -C'est donc d'autres coquins


Qui avec toi dénonçaient mes travers !


Toi, tes amis , vous êtes pleins de venin


On me l'a dit, il faut que je me venge .
Là dessus, renfrogné, ne pensant qu'au mauvais,


Le loup s'emporte et met fin à l'échange


s'apprêtant à truquer une photo où l'agneau figurait.

Paul LESCALLIEZ 20/10/2014 10:29


Ou comment faire passer les séniors lambersartois pour des goujats et des sans -gêne ! Moi je les trouve plutôts démerdards !!

Micheaux Sylvaine 19/10/2014 10:59


Cela donne envie de ne manquer cela pour rien au monde .... quand on aura l'âge ....