COMMUNICATION POLITIQUE ET MAQUILLAGE

Publié le par lambersart-yvon cousin

Les élus aiment bien être reconnus pour ce qu'ils font , pour ce qu'ils sont ou pour ce qu'ils croient être . J'en sais quelque chose .

 Un des actes ou des témoignages privilégiés de cette reconnaissance est la photo officielle qui est tirée à l'occasion des cérémonies ou des fêtes . Certains élus, pas forcément les plus actifs d'ailleurs, s'emploient alors avec ruse à "être bien placés" sur la photo du journal, si possible au centre, là où l' on place pépé et mémé sur les photos de famille. Pour cela ils n'hésitent pas à jouer des coudes et à bousculer leurs collègues.

 La photo qui paraît aujourd'hui présentant sur le perron de leur hôtel de ville les 63 Lommois médaillés du travail m'a surpris. Je m'attendais à voir Y. Durand le maire et son 1er adjoint R.Vicot au premier rang et au centre. Ils n'y sont pas.

 Etaient-ils absents ? Non, bien sûr mais j'ai dû aller les chercher sur les marches, au 3ième ou au 4ième rang parmi des médaillés et d'autres élus.

Ce qui m'amène à penser -sans mettre en cause un choix délibéré de mes collègues lommois- que la communication politique peut être aussi efficace quand elle se dissimule un peu et se laisse découvrir dans un 2ième temps ou dans un 2ième regard. Comme pour le maquillage des dames. C'est au deuxième regard qu'il se découvre le mieux et qu'il est le plus beau . 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article