COMME LES CIVILISATIONS, TOUS LES HOMMES NE SE VALENT PAS

Publié le par lambersart-yvon cousin

Contraste . Hier matin une bonne vingtaine de personnes parcouraient quelques rues de Lambersart en compagnie du maire .Des conseiller(e)s de quartier intéressé(e) s par la vie du quartier de Canteleu et l'amélioration de la vie commune dans ce secteur. Au square de Southborough, près de la garderie et du relais d'assistantes maternelles, le groupe croise un homme qui laisse déféquer son chien sur la pelouse.

« - Monsieur , il y a un cani-parc à moins de 10 mètres de vous !

-Rien à foutre

-En plus votre chien n'est pas tenu en laisse et souille la pelouse sur laquelle viennent jouer des enfants...

-Rien à foutre

-Vous risquez une amende de 35 €...

Rien à foutre !

Inutile d'insister .Au fond de moi-même il n'y a plus qu'à choisir et à garder pour moi l'image qui lui correspond le mieux : Abruti ? Crétin ? Ahuri ? Imbécile ?

Non . Tous ces adjectifs reflètent un état pathologique pour lequel on peut avoir de la commisération. Non , lui est à ranger dans la catégorie des connards .

Il en est des hommes comme des civilisations , tous ne se valent pas !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hernandes jf 13/02/2012 15:04


Hélas, le respect des gens, comme le respect des lieux, reste une lourde tâche à mettre en pratique.


Et de conclure: il y a des cons à chaque coin de rue... triste réalité !!!