COMICS

Publié le par lambersart-yvon cousin


lucky-luke-copie-1.jpgUne dernière lecture de vacances ?

Beaucoup de ceux qui lisent ce blog ne sont pas de la génération des fous de la bande dessinée . Moi, non plus . Pourtant mon fils vient de me présenter à lire le n° Hors Série de septembre 2012 de Philosophie Magazine , « spécial bande dessinée » (8,90€) qui pose la question : La vie a-t-elle un sens ? Bigre ! Juste avant la rentrée,ça vous remet en selle.

Aborder des questions aussi graves que l 'absurde, l'héroïsme,le mal, l'amour, le rêve et la philosophie en général, guidés par Rantanplan, Spiderman, Asterix voire Les Pieds Nickelés est d'une grande audace. C'est pourtant le pari qu'ont fait des personnalités connues : Umberto Eco, Boris Cyrulnick ou Pascal Bruckner qui ont écrit les textes.

Tenez. Prenons le cas de Rantanplan le chien débilos de Lucky Luke. Son maître lui intime l'ordre de garder le trésor... Que fait Rantanplan ? Il garde l'os et pas les bijoux ! Pourquoi ? Parce que dans le monde chien, le trésor,c'est un os ! S'ensuit une belle reflexion sur l'image et le langage.

Plus difficile : dans Superman, Mr A, (l'homme qui ne doute jamais !) annonce au lecteur que « seuls les imbéciles diront que l'argent est la racine du mal ». L'auteur explique que « l'argent est un outil juste » pour « les capacités productives des hommes » qui permet leurs échanges à valeur égale. Le vol d'argent est donc un mal absolu qui rompt cet échange rationnel. C'est pourquoi Mr A tue les voleurs en s'exclamant «  Ordure, tu as trahi le concept même de justice ! »

« La bande dessinée est la meilleure forme pour faire de la philosophie » n'hésite pas à écrire le philosophe Julian Baggini. Voilà qui va plaire aux élèves des classes terminales ! Il trouve remarquable qu'un cartoon initialement destiné aux enfants prépare autant ses lecteurs aux déceptions de la vie.  
Exemple : Dans «  Ne te fie jamais aux larmes d'une femme, Charlie Brown ! » , Lucie , la soeur de Charlie insiste pour que ce dernier shoote sur un ballon qu'elle tiendra au sol. Charlie sent la ruse et refuse. Elle pleure et ce nigaud , attendri, tire au moment bien sûr où Lucie enlève le ballon . Et voilà Charlie qui fait un beau vol plané.
La leçon est claire, juge le philosophe . « Les gens feront appel à votre meilleure nature, à votre confiance et si vous êtes bien disposé, vous voudrez leur accorder le bénéfice du doute. Mais beaucoup sont des menteurs et des traitres qui abuseront de vous. Certains comme Charlie Brown n'assimileront jamais la leçon. »Mais nous, nous ne reproduirons pas la même erreur, n'est-ce-pas ? . Si c'était le cas, nous serions capables de nous référer au
cartoon et nous pourrions au moins y voir l'aspect comique .

Vu comme cela, ce n'est pas mal la philo. Ne vous étonnez plus si vous voyez votre enfant partir à Jean Perrin ou à Ste Odile avec sous le bras « Silex and the City » ou « l'amnésie des Dalton » et vous citer Isnogoud, Gemma Bovery ou Little Nemo quand vous en êtes restés à Descartes ,Pascal ou Bergson.

Pour être honnête je dois quand même vous prévenir que la philo, même à travers la B.D. ce n'est pas au même niveau que le Gendarme de St-Tropez !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yvon cousin 25/08/2012 16:31


Je m'attendais à votre commentaire  !

belaval 25/08/2012 10:49


Merci pour ces infos: nous sommes mon mari et moi d'anciens profs de philo et cette initiative me plaît beaucoup