CITOYENS VIGILANTS ?

Publié le par lambersart-yvon cousin

    camera-copie-1.jpg
"Un bon voisin est un voisin mort !" prétendait l'ami Desproges. Il va falloir désormais le contredire maintenant que le ministre de l'intérieur souhaite changer cette image  macabre et promouvoir l'idée de "voisins vigilants".
 L'intention du ministre est de mettre la population à contribution dans la prévention de la délinquance.Le concept vient des Etats-Unis, de Grande Bretagne et il est utilisé avec succès dans plusieurs pays européens.Près de chez nous il est expérimenté en zone rurale à Quesnoy sur Deûle, Santes, Bois-Grenier..Les résultats en termes de baisse de la délinquance ne sont pas encore significatifs.Le maire de Saint-André s'est montré intéressé.
De quoi s'agit-il ? Dans une commune divisée en secteurs, des habitants volontaires et sélectionnés sur des critères telle la probité ont un contact privilégié avec la police ou la gendarmerie. Ils préviennent de faits suspects en s'abstenant de toute donnée nominative, de description stigmatisante ou d'informations liées à la vie privée.
 Chacun le comprend bien, le risque est en effet de voir s'installer de zélés délateurs, reconnus officiellement et peut-être même rémunérés comme "des collaborateurs occasionnels du service public".
 Sans condamner le concept, je suis pour le moment réservé et relativement satisfait du système actuel, à Lambersart. C'est pratiquement tous les jours que des concitoyens nous signalent des anomalies : des démarchages en porte à porte curieux ;du vandalisme,des vols, des tapages et des incivilités de toutes sortes.Certains s'adressent directement aux services de police de La Madeleine ou Lambersart, d'autres préfèrent passer par une autorité "civile" ( service de proximité,CCAS, ou moi-même) pour ne pas devoir dévoiler leur identité dans une procédure policière et éviter ainsi les représailles . Nous transmettons en garantissant l'anonymat et en assurant que la voiture de police ne s'arrêtera pas devant chez "l'indic" ! L"indic" ?
Dénoncer un adolescent qui roule plein pot,sans casque,pendant des heures la nuit, perturbant tout un quartier est-ce-de la délation ? Le terme est péjoratif mais n'est-il pas parfois de notre responsabilité de citoyen de dénoncer ?. La loi nous oblige d'ailleurs à le faire pour les crimes et délits . Pour les incivilités, c'est une question de  conscience ou de responsabilité citoyenne, de civisme . Familles et école doivent éduquer au civisme.Eduquons, éduquons, éduquons !
   A quelques "voisins vigilants" je préfère des habitants responsables et solidaires. Par nature ils sont vigilants.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

belaval 28/08/2011 19:28



D'accord avec votre scepticisme! Eduquons (et ce n'est pas une injure!)...