CIRCULEZ , Y A RIEN A VOIR !

Publié le par lambersart-yvon cousin

poste-de-police-de-lbt--drapeau.jpgJe fais partie de ceux qui n'accablent pas de leurs sarcasmes les services de police . Même si l'accueil dans les commissariats baptisés parfois pompeusement « hôtel » de police n'a rien de comparable aux réceptions des hôtels 5 étoiles et que les tronches des agents sont a priori moins engageantes que celles des grooms ; je défends souvent dans les réunions publiques l'efficacité des policiers. En ce moment, par exemple, il m'est facile de rappeler qu'à Lambersart et depuis quelques semaines ces policiers ont interpellé les truands qui venaient de commettre un braquage à la bijouterie Jean Delatour à Carrefour , qu'ils ont appréhendé un soir – à l'heure où les citoyens honnêtes qui paient des impôts regardent Castle ou le Mentalist - les auteurs présumés des tags dans tout le quartier du Canon d'Or ; qu'ils ont arrêté un jeune mineur au volant d'une voiture volée … bref que les policiers veillent, arrêtent les malfaisants et hélas ne sont pas toujours récompensés de leurs efforts.

Pourtant ,je suis révolté de ce que je viens d'apprendre. Alors que jusqu'à présent et dans un climat de confiance et d'efficacité le maire était destinataire des statistiques (non nominatives) de la délinquance ,quartier par quartier, mois par mois, cette information sera désormais supprimée. Vous imaginez sans peine combien cela nous privera d'une connaissance utile qui permettait d'orienter le travail de la police municipale . La délinquance étant tournante il est en effet indispensable de s'adapter au plus vite. Cette nouvelle disposition n'est pas propre à Lambersart. Un journaliste de La Voix du Nord regrettait il y a quelques jours l'interdiction exprimée par la préfecture de diffusion des statistiques , sauf pour la globalité de la métropole lilloise. Il ironisait sur ce « secret d'Etat », allant à l'encontre de la volonté de transparence affichée par le gouvernement. Pourquoi ces cachotteries ? Peut-on encore parler de partenariat ville-police ? N'est-ce pas bafouer et enlever tous moyens aux maires dont la loi elle même dit qu'il « concourt par son pouvoir de police à l'exercice des missions de sécurité publique et de prévention de la délinquance » ? Et le préfet ou le directeur de la sécurité publique peuvent ils ignorer la loi de 2007 qui stipule que « le maire est informé sans délai par les responasables locaux de la police ou de la gendarmerie des infractions causant un trouble à l'ordre public commises sur le territoire de sa commune » ?

Allez , circulez, y a rien à voir ; y a rien à dire ! Les vols à main armée, les home-jackings, les cambriolages , les dégradations et destructions, tout cela ne trouble plus l'ordre public !

J'ai comme qui dirait l'impression que le maire de Lambersart va réagir...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laet 12/03/2013 15:32


des stats certainement bien dérangeantes pr ts les gouvernements...sinon... quel intérêt..par ex ici ds une rue dite ""paisible, rue où vit l ancien maire de notre commune...bref... des
destructions à tt va depuis 5 ans des incendies sur voitures...et la police "s'étonne de ces incidents...puisqu"il n'y a jamais rien eu ds ce quartier"...étonnant c pas de bol...et mme le Maire
vient constater mais n'établie aucune conclusion, n'envisage rien...sauf de ne pas ébruiter plus que ça...alors...franchement...et qd à la police..le dépôt de plainte est une perte de temps, cela
soulage juste notre conscience c déjà ça. Alors avant les stats y a du boulot...

Thierry Lambersart cycles 19/02/2013 11:34


Bonjour Yvon ,je suis tout à fait en phase avec ton analyse ,et moi meme concerné ,je t'avais il y a quelque jours envoyé un courriel pour te signaler des faits delictueux dans le quartier du
Canon d'or en eméttant l'idée d'une présence "visible" de la police municipale en soirée par le biais de patrouilles systématiques sur l'ensemble du territoire communal et ce ,aux heures où
agissent les malfrats  (à savoir la seconde partie de la soirée et le debut de la nuit ) .Penses tu que cette solution serait particulièrement onéreuse ? Un véhicule couvrirait une centaine
de kilomètres chaque nuit sur la commune ,de façon aléatoire ,afin de ne pas "habituer"la délinquance à un parcours pré-etabli , faisant ainsi naitre un sentiment d'
"insécurité"parmis les individus pétris de mauvaises intentions. Principe de dissuasion ...