CINQ MINUTES AVEC...MAURICETTE BLUME

Publié le par lambersart-yvon cousin

MAURICETTE-BLUME-copie-1.jpg
Elle est de toutes les cérémonies patriotiques, petite, le dos courbé,le sac en bandoulière et parfois même, comme ce fut le cas en mars dernier, portant à 73 ans le drapeau d'une association d'anciens combattants.
A la voir souvent seule et discrète,on peut imaginer sa vie simple et sans histoire. Et pourtant !...

S'il n'y avait pas eu les 2 guerres mondiales, le nazisme et le fascisme, Mauricette, lambersartoise depuis 41 ans, ancienne employée de préfecture , aurait pu prétendre par son ascendance maternelle au titre de comtesse italienne et par ses ascendants paternels à un rang honorable à la cour d'Allemagne. Les noms des souverains Guillaume et d'Umberto, le dernier roi italien lui sont familiers. Son nom, Blume, est la francisation du patronyme allemand Blümen qui se traduit par «  les fleurs  »!

L'histoire de sa famille s'écrit en effet entre l'Allemagne, l'Italie (où Mauricette a été élevée), la Belgique et la France.

En désordre elle vous raconte que son père est né en Belgique des suites des cahots encaissés par le carrosse dans lequel se trouvait sa grand-mère ; ses parents se sont rencontrés dans un train ; ils se sont mariés en Italie mais son père, domicilé un temps avenue du Colonel Driant à Lambersart a été incorporé au 43e Régiment d'Infanterie au début de la guerre .«  Grièvement blessé au combat, il n'a pu remarcher qu'avec des plaques d'argent dans les jambes.Il a quand même travaillé jusqu'à 65 ans et j'ai pris soin de lui jusqu'à sa mort à 90 ans . »

C'est pour lui et pour le jeune homme qu'elle a connu qui est mort en Algérie que Mauricette est fidèle aux rassemblements patriotiques.
De la guerre ... et de son quartier à Lambersart, rue Oswald Crespi, Mauricette se souvient « 
des trains de chevaux et de bovins que les Allemands débarquaient à la gare de Saint-André . Il y avait aussi, à côté, dans un château un dépôt de munitions. »

De sa jeunesse... elle garde le souvenir d'une vie privilégiée en Italie et elle aimerait s'y accrocher encore un peu en allant visiter l'exposition des carrosses à Arras...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olympe 09/05/2017 17:53

Bonjour,
Cet article sur ma tante Mauricette est brodé de sa part, elle est née à Lille et à toujours vécu en France et jamais en Italie.
Je réponds à l'article sur ma tante Mauricette car il n'est pas tout à fait véridique.

La nièce de Mademoiselle Mauricette Blume