CINQ MINUTES AVEC ...MARTINE BISCARD

Publié le par lambersart-yvon cousin

Le moins qu'on puisse en dire, c'est qu'elle n'aime pas se mettre en avant. Elle ne "s'écrase" pas pour autant ! Quand le conseil municipal a voté une aide aux Lambersartois qui fréquenteraient la médiathèque de Lomme en attendant que la nôtre voie le jour, Martine Biscard s'est fâchée et s'est sentie offensée pour les 30 bibliothécaires bénévoles de Lambersart .

 Jusqu'à récemment, et depuis plus de 20 ans, en particulier avec Jacqueline Briffaut, elle a conasacré en effet près de la moitié de son temps à la bibliothèque du Bourg.Elle attend donc beaucoup de la réunion que la mairie organise ces jours -ci. Les modalités de fonctionnement et d'intégration dans le nouveau "pôle animation" y seront arrêtées.

 La lecture est devenue sa passion depuis qu'à 13 ans elle a perdu sa maman. Son père, pour la protéger sans doute, n'avait pas voulu qu'elle assiste aux funérailles.C'est une amie qui l'a aidée à surmonter sa peine en lui conseillant de lire. "lis, lis..." ce qu'elle a fait . martine-biscard.jpg

Cette passion, elle aide à la partager. Si les jeunes de moins de 25 ans de Lambersart bénéficient du prêt gratuit de livres c'est grâce à elle et à ses amies qui ont "pompé" dans le budget de notre ancienne adjointe à la culture, Marie Hélène Bernet.

 Elle lit en moyenne 3 livres par semaine. Quand je lui ai demandé les oeuvres qui l'ont marquée , elle n'a pas hésité longtemps avant de me citer "Les Thibault", de Roger Martin du Gard sur la vie d'une famille française au début du XXe siècle et 2 autres livres de Philippe Claudel: "Les âmes grises" et "le rapport de Brodeck". Ceux qui connaissent ces oeuvres auront vite compris que Martine Biscard aime "fouiller" dans les coeurs et les esprits pour en percer les mystères.

 Du coeur, elle en a . Elle aurait pu après ses études de gemmologie se consacrer à la bijouterie comme sa grand-mère, mais son mariage avec Jean Paul Biscard qui a marqué le rugby régional en a décidé autrement. Ils ont choisi d'habiter Lambersart plutôt que le Sud-Ouest ou la région parisienne, leurs terres d'origine. Ici, Martine a donc donné et donne encore aux autres : pendant 15 ans dans le service des soins palliatifs à l'hôpital de Seclin,dans les visites à domicile des personnes âgées organisées par le CCAS ,et, discrètement, partout où il faut apporter amitié ,aide, réconfort. Je ne me suis donc pas étonné quand une anonyme un jour l'a proposée au Syndicat d'Initiative pour être "Lambersartoise de l'année" . De la bijouterie au bénévolat il n'y a pourtant pas rupture complète : la fille de Martine représente à New-York une des marques de bijoux les plus connues...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yvon cousin 01/04/2011 22:08



Ou je me suis mal exprimé ou vous interprétez mal la décision du conseil municipal...


Bon séjour en Allemagne



Cordialement


Yvon Cousin



belaval 01/04/2011 16:44



C'est donc à Martine que je dois le fait de payer 90 euros à la médiathèque de lomme, malgré les promesses de C Reynaert!! je ne la remercie pas: je suis adhérente de deux bibliothèques de
Lambersart mais elles ne rendent pas les services de l'Odyssée, en attendant l'ouverture de notre médiathèque...M P Daubresse m'avait dit jadis qu'il n'en était pas question!!