CHAOS

Publié le par lambersart-yvon cousin

    photo-exposition-chaos-sensible.jpgProposer à Lambersart et appeler son exposition « CHAOS » à la veille du 11 septembre relève de l'opportunisme ou de la provocation.En fait il n'en est rien. Martin Hollebecq, un Cominois qui sculpte le pierre bleue de Soignies ne cherche pas à nous effrayer. C'est un artiste souriant et simple . Plus simple en tout cas que certains textes du catalogue de l'exposition . Pourquoi faut-il en effet que les commentateurs se croient obligés d'écrire de manière tellement hermétique qu'ils nous rangent parmi les demeurés incultes ? En voici un exemple , dites moi ce que vous comprenez : « Martin Hollebecq...étreint les puissances premières. Il les installe en ses humaines demeures.On voit ainsi, par lui ,ces sidérantes concentrations d'univers, à portée de main et de regard. Des lignes de force traversées d'étendue, et traversant l'étendue tout entière. Et révélées, mises à jour, comme accouchées par un démiurge... » J'arrête, j'ai mal à la tête .
La réalité est plus simple et le « chaos » annoncé est surtout fait de contrastes . Je n 'ai pas ressenti le désordre et la confusion auxquelles je m'attendais bien que toutes les oeuvres soient abstraites . Mais j'ai cru percevoir que l'artiste est obsédé par les contrastes.
 De même qu' il n'y a pas d'ombre sans lumière, qu'il n'y a pas de douceur sans rugosité,de pleins sans vides ou de plats sans torsions...Martin hollebecq , avec originalité et talent, nous surprend en opposant tous ces contraires dans la pierre. Ces contrastes et le jeu de la lumière donnent vie à chaque oeuvre . Dans « Miroir de l'Art » Ludovic Duhamel a bien résumé l'impression que l'on éprouve : »Martin Hollebecq donne à la pierre un élan comme surgi du coeur de la matière » .
   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yvon cousin 19/09/2011 21:03



Le texte de Miroir de l'Art  ne fait  certainement pas partie de la logorrhée prétentieuse et emphatique !


C'est une expression personnelle et vraie. Comment ne serions nous pas sensibles à une phrase du genre " la pierre ...exprime en courbes un poème muet venu tout droit des tréfonds du monde
minéral"


Merci


Yvon Cousin



Ludovic Duhamel 19/09/2011 10:24



Bonjour,


J'espère que le texte publié dans Miroir de l'Art ne fait pas partie des textes "hermétiques" que vous dénoncez ! L'oeuvre de Martin Hollebecq mérite en tout cas des mots simples et
efficaces!


Amicalement



yvon cousin 18/09/2011 18:12



Si un jour j'ai un catalogue à éditer , je sais à qui m'adresser  !


Cordialement



HERNANDES JF 12/09/2011 15:16



BRAVO L ARTISTE



JP DUTHILLEUL 12/09/2011 14:26



Réponse à Yvon Cousin, dans l' "esprit" du catalogue incriminé ...


Deus ex machina de la radieuse cité fleurie jouxtant l' altière capitale des Flandres méridionnales, homme de l' ombre au poil grisonné par l' épreuve du temps et des avanies, père Joseph
retors et vaticinateur des arcanes socio politiques locales, Yvon Cousin, humoriste contempteur devant l' éternel, dégonfleur de baudruches hypertrophiées, souligneur éhonté des ridicules et des
travers, dénonce cruellement et voue aux gémonies un texte abscons et fumeux aux pesantes et opaques émanations toutes nimbées de brume et filtrant d'une matière grise aux neurones en
surchauffe... personne n'y comprend goutte ? rassurez vous, c' est voulu !


Ce combat perdu d'avance contre l'emphase hermètique et suffisante, a le mérite de plaquer une once de bon sens sur l'enflure uniquement destinée à flatter l' égo des initiés.à les caresser dans
le sens du poil et à les rassurer quant à leur appartenance à la caste culminatoire des intellos fulgurants, planant à des cimes vertigineuses et par essence même, incompris.


Le refuge dans la tour d'ivoire, préservatrice de tout contact avec les masses incultes, est une tentation récurente chez ces individus auxquels la nature a dispensé, dans un élan de générosité
pléthorique, un QI einstenio kantique.


Les gardiens de ce temple refusé au commun des mortels, se sentiront outragés d'être si bien percés à jour par l'oeil malicieux et la plume acerbe autant que sardonique de l' élu...


Bref, Yvon Cousin clâme haut et fort que le roi est nu, la cohorte écumante des rageuses et écumantes bacchantes surintellectualisées vont s' activer à le déchirer des leurs crocs venimeux en
criant evohé   evohé .....


( z'avez pas tout pigé ? j'avoue que, moi même.... ferais je à mon insu partie intégrante de ladite caste ?????? ouf, non, il m' arrive de me plonger avec délice dans "VOICI" tout
en surveillant du coin de l' oeil les péripéties cauchemardesques de "SECRET STORY" ..... me v'là rassuré !!!



Eric DARQUES 12/09/2011 13:43



Bien belle exposition en effet. A première vue, ça semble simple, mais à y regarder de plus près, on perçoit le travail précis, minutieux. On sent que l'artiste cherche "à posséder" la matière,
il le (les) fil (s) de la pierre. Les contrastes, oui, c'est là le maître mot...dans les couleurs, dans les touchers différents que l'on devine, au sein d'une même oeuvre.


A titre personnel, j'ai aimé au delà de ce que je pourrai dire, la série "Calligraphie" numérotée de 1 à 4...


Allez voir cette exposition, vous en sortirez ému et grandi.