C'EST PARTI !

Publié le

La course aux voeux est lancée.
Ma première carte est tombée ce matin des feuilles de mon journal. Elle m'était offerte par la distributrice de La Voix Du Nord qui l'avait fabriquée simplement et l'avait déposée vers 6H30 , en me souhaitant "mille douceurs".
 
Quelle étrange impression ai-je alors ressentie ? J'ai bien pris conscience que chaque matin , par tous les temps, avec une régularité sans faille,elle glisse le journal dans ma boîte. Et je ne l'ai jamais vue ! Elle fait partie de l'armée des ombres à qui on doit tellement dans notre vie quotidienne .Je lui dois des voeux sincères.
 Deuxième au classement : le maire de Lambersart qui m'envoie un carton d'invitation pour la cérémonie de voeux avec une citation d'un proverbe indien : "ne coupe pas les ficelles quand tu pourrais défaire les noeuds" . Nous voilà partis dans les réflexions profondes auxquelles les hommes politiques vont nous inviter jusqu'à la fin janvier.
Mais pourquoi mon esprit sarcastique m'a-t-il fait penser qu'en politique les ficelles sont parfois grosses et les noeuds souvent de vipères ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gautherot René 19/12/2009 15:39


Une touche d'humour, un trait d'esprit ironique, c'est tout ce que je vous souhaite pour cette année en espérant vous voir remplir le plus longtemps possible les lourdes tâches dont vous avez
la charge.Tous mes voeux. René Gautherot