SOUVENIR: FLEURS AND FLAG

Publié le par yvoncousin.com

Si vous croyez que les cérémonies aux monuments aux morts sont mornes , vous vous trompez !. Il faut toujours rester sur le qui-vive . Façon de parler,bien sûr.face à un monument ...aux morts

Ces cérémonies, vous dis-je , réservent parfois des surprises dans les rangs officiels et quelquefois c'est même un vent de panique qui se lève.

J'étais adjoint délégué aux jumelages mais aussi aux associations et cérémonies patriotiques quand les deux aventures suivantes sont arrivées. Les deux, en présence de nos amis Anglais de Southborough, la ville avec laquelle nous sommes jumelés.

Avant 1997, c'est à dire avant la création du service de police municipale, la gerbe de fleurs de la ville était déposée, la veille des cérémonies, au poste de police nationale qui se trouve place de la Victoire, juste à côté du dit monument.Un employé allait la chercher avant l'arrivée du cortège et devait la présenter au bon moment à M. le Maire.. Tout était bien rôdé jusqu'au jour où... pour une raison encore indéterminée,la porte du commissariat était fermée et personne à l'intérieur, évidemment.

Le chef de la délégation anglaise, très solennel, attendait en tenant dans ses mains la traditionnelle couronne de coquelicots . Côté français on avait beau regarder et se regarder. Rien. Ni fleurs, ni couronne.

On ne pouvait quand même pas laisser les British déposer seuls leur hommage !. L'humiliation se pofilait et je sentais la gêne et la honte m'atteindre .Mes yeux se portèrent alors sur la couronne de fleurs en plastique qui depuis des mois était posée contre le monument. Les couleurs étaient passées et l'ensemble avait une teinte grisâtre mais qu'importe ! Le plus dignement possible , presque comme si c'était prévu, je me suis détaché du groupe et je suis allé chercher la couronne poussièreuse pour la tendre au maire. A son tour, tout aussi naturellement, il s'avança à côté du représentant anglais pour déposer l'offrande municipale au pied du monument. L'honneur était sauf.

L'autre fois, c'était en Angleterre.Peu après la signature du jumelage, les associations patriotiques lambersartoises avaient tenu à se rendre chez leurs homologues anglaises. Et bien sûr , le programme prévoyait aussi un dépôt de gerbe au monument aux morts. La cérémonie s'est déroulée en présence du pasteur qui lut quelques prières avant la sonnerie aux morts. Protocolairement les drapeaux s'inclinent pendant cette sonnerie.Mais la manière de faire est différente en France et en Angleterre.Les Tommies inclinent leur drapeau jusqu'à ce qu'il touche terre alors que chez nous ce n'est pas le cas. Sauf ,qu'un de nos porte-drapeaux,se laissa entraîner par ses voisins anglais et baissa son drapeau comme une serpillière. Le malheureux ! que n'a-t-il entendu de ses collègues ! Certains le fusillaient des yeux .Pensez donc, l'Honneur de la France était presque bafoué.Heureusement tout lui fut pardonné à midi, à table. Là, le sujet de conversation tournait autour de ces petites pommes de terre cuites à l'eau et servies sans être épeluchées avec une excellente viande...bouillie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article