CIRCULEZ Y A RIEN A VOIR !

Publié le par yvoncousin.com

Il y a une enquête dont les résultats m'ont échappé lors de leur publication et que je retrouve dans mes lectures d'été. Il s'agit de l'enquête 2006 sur les déplacements des habitants de la métropole.Plusieurs résultats m'étonnent :

Premièrement,contrairement aux idées reçues,les déplacements pour motif "professionnel" (travail ou études) ne sont pas majoritaires ! Ils représentent un tiers des déplacements des Métropolitains ; la moitié de ces déplacements étant liés aux loisirs, aux achats et à l'utilisation de services. Et on dit le Nord "terre de labeur" ?

Deuxième sujet d'étonnement : alors qu'entre 1965 et 1998 l'usage de l'automobile s'est multiplié par 3 ; depuis 1998, c'est à dire en 9 ans il a diminué de 11%, au profit surtout des transports collectifs.

Enfin, plus précisément pour notre secteur Nord-Ouest, si l'usage du vélo se situe globalement dans la moyenne communautaire (2%) , la marche à pied diminue ! Marchons, marchons proclame notre "Marseillaise", qu'un pied alerte trottine dans la satisfaction !

Au total, dans l'ensemble de la Communauté Urbaine, nos déplacements se font d'abord en bagnole (56,5%) puis pedibus (31%) et loin derrière, dans les transports collectifs (9,5%) ou les vélos (2%) et 1% pour les autres 2 roues.

Quelques reflexions ou interrogations : l'énorme écart entre les voitures et les vélos peut-il s'atténuer rapidement ? Je ne crois pas. Il faut certainement encourager la pratique de la bicyclette (itinéraires courts , sécurisés...) mais, faut-il pour autant ,comme cela se fait dans certaines villes, chasser l'automobiliste en le canardant sciemment de toutes sortes d'embûches,de pièges , d'interdictions et de P.V. ? Au lieu de l'obliger à polluer dans les bouchons et les feux rouges ne serait-il pas préférable de chercher à favoriser ses itinéraires et son stationnement ? C'est plus difficile, j'en conviens.

Il faut donc favoriser les transports collectifs, disent certains.C'est vrai aussi . Le prochain Conseil de Communauté devra s'atteler au problème, qui, de mon point de vue,ne sera résolu que lorqu'il y aura dans Lille et sa proche banlieue un point de montée et de descente tous les 500 mètres, avec des cadences de 5 minutes au maximum et un tarif incitatif. Des évidences peut-être mais l'application pratique sera ardue.

Et à Lambersart ? La circulation y est relativement aisée sauf à certaines heures avenue de l'hippodrome,av. Delécaux, au Canon d'Or et au Bourg.A la rentrée ce sont 3 problèmes de stationnement qu'il va falloir étudier ou résoudre : dans la rue Massenet , dans la rue de St-André où des riverains se disputent "leur" place, et surtout dans l'avenue de Dunkerque. Là, ce sont les voitures-ventouses qui prennent les places toute la journée. Les riverains sont mécontents, les commerçants plaident pour leurs clients. Alors faut-il y instaurer une zone bleue mais sans pénaliser les riverains ? Et uniquement sur l'avenue ? Les 3 villes de Lambersart, Lomme et Lille doivent s'entendre la-dessus. Ce ne sera pas compliqué. Le plus difficile sera là aussi de satisfaire le plus grand nombre tout en tenant compte des intérêts particuliers.

"C'est vot' boulot d'élus !" disent certains avec jubilation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article