Souvenir: Allons z'enfants de l'harmonie

Publié le par yvoncousin.com

C'était un 14-Juillet. Un de ces 14-Juillet qui rendent heureux.Le soleil brillait et le cortège des descendants des sans-culottes avait défilé dans le quartier des Conquérants. La musique municipale avait ouvert la marche. Les porte-drapeaux suivaient , au pas , les hampes fermement tenues et presque plantées dans les nombrils.Les élus devisaient en troupeau. Et derrière, les présidents,les vice-présidents, les secrétaires, les trésoriers, les représentants des autorités civiles et militaires , toutes médailles de "déco" ou de "commémo" exhibées, se côtoyaient en habitués des cortèges.Quelques jeunes parents avaient tenu à montrer à leurs enfants le défilé. Ils tentaient de suivre les gamins qui couraient sur les trottoirs.Parfois, un papa ou une maman tirait une photo. Certains habitants se montraient en short et en marcel dans leur jardinet. Les épouses, pudiques, préféraient tirer un peu le rideau de la chambre du premier étage.

Rue Blériot , sur l'espace vert que le service de propreté avait nettoyé la veille (pourquoi ?), on s'arrêta devant le mât planté là pour la circonstance.Chacun prit position. La musique faisait face au public,juste devant les paniers de pigeons. Car, en ce temps là, Monsieur, on ne parlait pas de grippe aviaire et on lâchait des pigeons !. Un garçon et une fille du Conseil des jeunes se relayèrent pour lire les premiers articles de la Déclaration des Droits de l'homme et du Citoyen.On leva les couleurs, le maire fit un discours tonique et la musique joua La Marseillaise. Tout était parfait.Il ne restait plus qu'à libérer les pigeons. Le préposé ouvrit les paniers et, comme ils le font dans l'effort en prenant leur envol, certains pigeons se lâchent .... Chacun put alors entendre un "Merde !" qui sortait des rangs de l'harmonie....

Le revers de veste d'un musicien venait d'être honoré : une espèce de fiente d'honneur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Denis Vinckier 21/07/2007 09:55

C'est certainement pour la raison évoquée en toute fin d'article que cette année nous n'avons pas eu de pigeons à Lomme. CQFD.