SANS-PAPIERS

Publié le par yvoncousin.com

Mme Martine Filleul est en campagne...En période électorale il lui arrive de quitter la grande ville pour venir pêcher dans les eaux lambersartoises qu'elle espère poissonneuses en socialistes.C'est un plaisir sain qu'on ne saurait lui reprocher.

.Mardi, dans la presse ,elle a donc lancé l'hameçon des "Sans-papiers" croyant qu'il remonterait un poisson de la plus belle espèce - l'humanisme - qu'un député-pêcheur aurait laissé mourir dans une nasse policière.

J'explique donc clairement à Mme Filleul qui n'était pas présente sur les berges de la mairie l'autre jour ,ce qui s'est passé.

Peu avant 14H, un groupe de près de 180 "sans-papiers" est entré dans la mairie et s'est assis dans le hall, scandant sous diverses formes une seule revendication : "régularisation de tous les sans-papiers". Ces personnes ont été accueillies très"humainement" à défaut de pouvoir l'être en citoyens.Il faisait chaud,le personnel de la mairie leur a donné à boire. A tour de rôle, elles se sont exprimées librement. J'ai pu leur dire, que la politique de l'immigration n'était pas de compétence communale,et que même si les Français reconnaissaient que certains de leurs ancêtres s'étaient battus ou avaient travaillé pour la France,nous n'avions pas les moyens d'accueillir tout le monde et tout de suite.Certains ont raconté leur misère et leur écoute donnait parfois mauvaise conscience. C'est vrai.

Trois heures et demie plus tard (oui, 3H1/2),les services de la mairie étant fermés,il leur a été demandé de quitter les lieux; promesse faite que M. Sarkozy, par l'intermédiaire de M.P. Daubresse-qui s'engagait lui-même à les recevoir en début de semaine- serait informé le soir même de leurs revendications et de leur action.Par vote à main levée,ils ont refusé .

 La mairie de Lambersart deviendrait-elle un deuxième "Cachan" ? Les autoriser à manger,à dormir,à se laver....dans des conditions indignes n'était pas envisageable. Il fallait les  faire sortir au mieux du lieu public.Les policiers s'en sont chargé sans brutalité,les sommations réglementaires ayant été faites ; sortant INDIVIDUELLEMENT chacun et chacune, après les avoir séparés,puisqu'ils se tenaient solidement attachés par les bras. Pas un coup de matraque.malgré l'agitation et la brutalité de certains récalcitrants. Je ne crains pas de dire que les policiers ont fait un travail digne d'une démocratie,même si voir expulser par la force n'est jamais agréable .

Certes ces "sans-papiers" n'ont pas obtenu leur régularisation mais il est inconvenant de prétendre ,comme le fait publiquement Mme Filleul, qu'à Lambersart on foule " l'humanisme". Contrairement à ce que certains prétendent, personne n'a été blessé PAR LES POLICIERS (sous entendu....). Peut-être que quelqu'un dira à Mme Filleul que des Lambersartois nous ont félicités pour la gestion de cette occupation forcée.

Mme Martine Filleul est en campagne...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Robert Mamet 26/04/2007 19:08

Affaire remarquablement gérée par la municipalité que vous avez parfaitement représentée, les Sans-papiers l'ont d'ailleurs reconnu dans un courrier !
Je n'ai pas compris pourquoi la manifestation ne s'arrêtait pas là et le leur ai écrit.
Campagne électorale, que ne fait-on pour ???