NOEUDS D'OR

Publié le par yvoncousin.com

lLes show-voeux longs des maires du Sivom

cherchent les voix des hommes sur leur personne

(d'après Paul Verlaine)

La série des cérémonies de voeux du secteur se termine. Reconnaissons que pour les maires le discours du nouvel an est un exercice difficile. D'une année sur l'autre, c'est l'occasion de faire un bilan, d'annoncer quelques projets, de glisser un message politique et si possible de se démarquer des communes voisines par une originalité .

Cette année j'ai remarqué que certains maires s'étaient échappé du cadre strictement communal en donnant leur avis sur la guerre en Irak,mettant à l'honneur l'abbé Pierre, rappelant le sort d'Ingrid Bettancourt, se référant au général de Gaulle, dissertant sur l'A24 et le contournement de la métropole...mais tous ont eu un trémolo pour le développement durable et l'inévitable rechauffement climatique et tous ont affirmé que, grâce à eux,grâce à leurs équipes de collaborateurs dévoués , et à leurs épouses', grâce au personnel municipal dont la compétence n'est plus à démontrer...on est mieux dans leur commune que partout ailleurs.Et ils ont tous raison. D'ailleurs oseraient-ils mentir devant M. le Curé, toujours présent qui opine du chef ou M.le Commissaire de police toujours assis près du commandant des Sapeurs-pompiers ?

Tout est dans la présentation. On pourrait presque analyser psychologiquement nos édiles à travers leur discours ou inventer une espèce de Gault et Millaut des cérémonies de voeux.Je vous invite à trouver avec moi quelques indicateurs de satisfaction :l'accueil par exemple,par le nombre et la sélection ou non des invités,- le temps d'attente dans la file,parfois au froid de l'extérieur -le vestiaire avec ou sans obole -le nombre et le confort des sièges -la décoration de la salle - la remise des "oscars" municipaux à des "acteurs de terrain" toujours méritants. - et la "mise en bouche" c'est à dire le show qui précède le discours du maire (l'appel aux enfants est une valeur sûre mais on s'oriente maintenant vers les chanteurs locaux et les comédiens) - et le discours lui-même :long ? fade ? soporifique ? incantatoire ? combatif ? humoristique ? lyrique ? à l'huile de vaseline ?... et enfin après 2 heures de sagesse LE BUFFET ! Là encore on pourrait évaluer la qualité, la variété et la quantité des boissons, la présentation sur table et la facilté ou l'impossibilité d'atteindre une table avant 22H30 ; les dégustations chaudes et/ou froides...

Bref, il y a de quoi attribuer non des étoiles ou des fourchettes mais des noeuds d'écharpes. Rendez vous compte de la gloire pour un maire qui pourrait écrire dans sa gazette municipale : J'ai 3 noeuds ! Evidemment il faudrait avoir un jury impartial et présent à chaque cérémonie. Il ne devrait pas être difficile à constituer. J'ai quelques noms de pique-assiettes.

Bonne année ,Messieurs les Maires , votre tâche n'est pas facile !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JEFF59 30/01/2007 22:31

Il est vrai que ces cérémonies des voeux sont usantes a force et je reconnais que pour les élus cela ne doit pas être chose aisée, mais bon, il faut le faire...
J'ai assisté a plusieurs cérémonies, mais celle que j'ai le plus apprécié c'est celle qui fut la plus simple et chaleureuse, celle d'une association et l'échange était possible avec tout le monde, sans distinction aucune car dans les grandes salles pas évident en tous les domaines. Je ferais la mienne demain associativement dans la plus grande simplicité. Ainsi je termine la série des voeux.
Vive le monde associatif, sans lequel il y aurait bien des lacunes.

formesyn valérie 29/01/2007 14:45

nous inciteriez vous a voter pour le maire le plus noeud-noeud du coin...coin? votre vilain petit(e) canard