"REGARDE AU LOIN" (Alain)

Publié le par yvoncousin.com

Il y a des sujets qui passionnent plus que d'autres les élus et le public. A la Communauté Urbaine, voilà plus de 2 ans qu'on s'enflamme pour le "grand stade". A Lambersart, en ce moment, c'est la rénovation du Pacot Vandracq.

A l'exception de l'installation du conseil municipal en 2001,je ne me souviens pas d'avoir vu un public aussi important assister à une séance de ce même conseil. Certes les élections approchent et les partis non majoritaires ont là une belle occasion de critiquer ou de chercher la faille.Leurs représentants étaient là mercredi dernier,oreilles attentives et stylo en main.Un jeune homme est même resté debout pendant toute la séance, soit plus de trois heures.

A l'intérieur du conseil, c'est E. Darques qui s'est opposé avec une vigueur étonnante au projet de rénovation du Pacot. Je mets de côté sa charge virulente contre le maire et ses arguments contestant l'opportunité et le coût du projet.Je retiens son défi d'organiser un référendum sur le sujet.L'idée paraît séduisante et relever du principe de démocratie. Et pourtant...
Je crois être un démocrate et je me plais à développer la démocratie "participative" à Lambersart. C'est souvent difficile . J'y reviendrai. Mais ,sauf à tomber dans le populisme, l'anarchie ou la démagogie, je ne crois pas que la démocratie suprême soit dans l'abandon de toute initiative de la part des élus. Elle n'est pas non plus dans l'acceptation de la dictature de l'opinion majoritaire sur la minorité. Elle n'est pas non plus dans la démocratie d'opinion populaire.Il faut pouvoir et savoir nuancer.

Les exemples de décisions ou d'engouement "démocratiques" regrettables sont légion : Ponce Pilate a suivi la demande du peuple de libérer Barabbas et de crucifier le Christ ; le peuple allemand a élu démocratiquement Hitler ; au lendemain des accords de Munich, s'il y avait eu un referendum, Daladier aurait été approuvé sans conteste....

On n'en est pas,bien sûr, à ce niveau de choix ou de décision avec le projet du Pacot et mes exemples sont volontairement forcés. Ils n'ont pour but que de montrer que le peuple peut parfois se tromper. Les élus ont donc un devoir de courage pour défendre des opinions, des options, des projets qui a priori n'auraient pas l'onction populaire. Ils doivent , sans tricher,aider la population à ne pas se tromper....

J'aimerais déjà être dans vingt ans et constater qu'avec mes collègues, nous avons eu raison de "VOIR LOIN" , comme disait le philosophe Alain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olivier 11/12/2006 19:49

Bonjour Monsieur Cousin!!!


Moi , je regarde au loin
car quand je regarde le trottoir de ma Rue
il est sale!!!
Je balaie souvent devant chez Moi
Mais le caniveau
lui ne voit pas souvent les
agents municipaux

et quand je regarde en Haut
je ne vois pas
ces jolies Decos
qui nous font dire
Ah c'est Noel !!!

Vous direz
il y a en plus

Tout est sur la Mairie

VOila Pourquoi je regarde au LOIN!!!!

Joyeuses fetes de fin d'Années Monsieur Cousin

formesyn valerie 22/11/2006 09:25

démocratie participative d'un coté et passage en force de l'autre...aller vite pour obtenir l'aval des hautes spéres de l'état en étant sur de soi se dire que dans 20 ans on aura raison et faire participer la population sur le pourquoi de la méthode clouet?ce n'est pas donné raison a ceux qui pense que les décisions viennent d'en haut?...un démocrate du bas....