"Un seau ne vaut rien mais rien ne vaut un seau"

Publié le par COUSIN

Pas tendre Piplette, n’est ce pas ?  (voir ci-dessous).  Elle a raison  . Pour vider un fond d’eau de cave, «  un seau ne vaut rien mais rien ne vaut un seau. » (André Maleau ?).
Soyons sérieux ….

Il n’y a pas qu’à Canteleu ou au Canon d’Or qu’il y a des  remontées d’eau dans les caves !. Voici que M. Alfred Deleval qui habite Lambersart depuis 78 ans,( il y est né),signale lui aussi de l’eau dans sa cave de la rue de la Carnoy, chaque année, depuis l’hiver 2001-2002. Il a réfléchi au problème et propose une explication .

Il y avait 3 blanchisseries dans la rue de la Carnoy : Quinchon, Sdez, Flament et Deleval (appartenant à sa famille).

Il y en avait une avenue des Magnolias :Vancauwenberghe.

Une autre encore, avenue de Boufflers : Sdez

Mais aussi Edmé,rue G. Boidin   et Montagne,rue A. Briand.

7 au total .

« Pourquoi toutes ces blanchisseries à Lambersart ? Ces entreprises consommaient des centaines de m3 d’eau par jour ,écrit-il, et l’eau était facile à capter à Lambersart. »

Et M. Deleval rappelle que de 1952 à 1982 il a travaillé dans la blanchisserie familiale qui disposait de sa propre pompe de forage.

« Suite à l’installation de la centrale de pompage de la rue A. Bonte,nous avons été obligés d’abaisser plusieurs fois notre propre pompe  car la centrale pompant énormément,le niveau de la nappe phréatique diminuait de façon très importante

Aujourd’hui, :

Cette « centrale » ne fonctionne plus….la nappe remonte !

Les blanchisseries ont disparu….la nappe remonte. !

Des centaines d’arbres ont été abattus pour aménager un lotissement dans le parc du Château Bonte….la nappe remonte !

Suggestion ?   remettre en service la station de pompage de la rue A. Bonte ,surtout en période de pluie . »

Pour terminer M Deleval  suggère aussi,( au cas où l’hypothèse ci dessus ne pourrait se vérifier ) que les remontées seraient la conséquence du remplacement des canalisations de gaz. De gros engins de chantier ont stationné sur les trottoirs et ont peut-être fendu les canalisations d’eau.

Mais  ces travaux ont été effectués en 2004 et les dégâts constatés  par M. Deleval lui-même remontent à 2001

Merci M. Deleval pour cette « contribution »,comme l’on dit aujourd’hui..

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article