TERMINOLOGIE

Publié le par COUSIN

Ne vous affolez pas ! Ce n’est pas plus dangereux que la psychologie ou la sociologie, mais ça peut-être plus tordu que l’erpétologie.*

Savez vous qu’il existe une commission de la « terminologie et de la néologie », présidée par un académicien ,mon cher, et chargée entre autres  belles choses de proposer des équivalents français à des termes ou expressions étrangères. ?
Ainsi, on ne doit plus dire un « post-it », mais un « papillon ». Joli, n’est-ce-pas ?

Ainsi on n’écrit plus « e-mail » mais « courriel ». Soit.

Une des dernières décisions de cette assemblée savante est parue au Journal Officiel de ce 20 mai et impose de ne plus parler de « blog » mais de « bloc-notes » ou, à la rigueur, de « bloc  » (comme le foie gras du même nom).

Allez donc chercher dans le dictionnaire la définition d’un bloc-notes ; vous verrez que cela n’a rien à voir avec un blog !

Je pense qu’il est stupide de vouloir à tout prix imposer ou défendre la langue française quand la traduction  est inadaptée ou risible.

Nous devrions plutôt être plus vigilants dans la lutte contre le langage SMS ou texto .Mais comment lutter contre cet usage de plus en plus fréquent  de la phonétique de bazar du genre « di moi comen tu parl,je t diré qui tué ! » ?

Si « blog » devient « bloc » ; j’ai découvert il y a quelques  jours  l’inverse. Voulez vous enrichir votre anglais d’un mot nouveau ?

J’assistais à une réunion très sérieuse où les techniciens d’une société et ceux de la ville dressaient le bilan de leurs activités dans le domaine de l’éclairage public.J’ai ainsi appris qu’il y a à Lambersart 2695 lampes dans nos rues.  Et combien de lampistes ? Ces lampes ont presque toutes été remplacées en 2004 et le seront à nouveau en 2006.

Je suppose que ,comme moi, vous diriez que cette opération s’appelle « le remplacement des lampes » n’est-ce-pas ?Eh bien ,non !Dans le jargon technique on appelle cela le relamping.

Oui, LE RELAMPING.

Décidément, mon vocabulaire a besoin d’un petit relooking ! c t’y pô vré ?

* la pratique de l’erpétologie relève du plaisir personnel mais peut se partager avec passion.

 

 

 

.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article