NAPOLEON , REVIENS !

Publié le

J'ai déjà assisté à deux réunions sur la réforme envisagée des institutions territoriales. Je reste plus que perplexe. Et même, je ne suis pas loin de penser qu'une usine à gaz serait plus performante que le chameau à trois bosses actuellement en gestation .
 Première remarque : à l'exception des caciques et des apparatchiks de la politique, bien peu de monde s'intéresse à cette réforme. Je ne constate aucun engouement. Dominique Perben, venu à Marcq en Baroeul hier pour inciter à une adhésion massive est reparti sous des applaudissements... "polis".
 Deuxième remarque : Réformer, oui. Tout le monde est d'accord pour regretter les doublons administratifs, les lourdeurs, les structures inutiles et souhaiter une simplification et une modernisation nécessaires.
 Mais quelle réponse indigente !
 Le projet prévoit ,par exemple, de toucher sans toucher aux Conseils Généraux , de réduire le nombre des conseillers municipaux qui travaillent pourtant bénévolement dans une France où nos 36.000 communes constituent le vrai ciment de notre nation ; de donner à des méga-villes les mêmes compétences qu'aux départements ce qui ajoutera l'inégalité à la confusion ...le tout couvert par une cuisine électorale suspecte.
 J'aurais aimé une âme, de l'audace, du sublime dans ce projet de réforme territoriale, comme la France les a connus lors de sa réorganisation administrative sous la Révolution, le Consulat ou l' Empire .
Je ne découvre que confusion et petitesse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article