LA SEPTIEME CENTURIE (10) : "A POIL ,LES MILITAIRES ! "

Publié le

 

Ave lectores ! Pour comprendre ces textes philosophiques il est bon de commencer au 5/8

Le lendemain au réveil,les Romains qui avaient passé la nuit enveloppés dans leur couverture étaient d'une humeur massacrante. Tous,ou presque,avaient le visage couvert de boutons ou de rougeurs.
 Le plus âbimé était le centurion. Sa tête, congestionnée,boursouflée,ressemblait à une grosse fraise avariée ; écarlate ou cramoisie selon les endroits .
 -" -Connards de moustiques ! J'ai passé ma nuit à me gifler et à me gratter ! grogna Rictus .
 - Ce sont des Cousins ! lui expliqua Cirrhus qui s'y connaissait maintenant un peu en zoologie depuis qu'il avait appris à reconnaître les insectes...surtout ceux qui s'attaquaient aux vignes . 
-C'est parce que nous sommes dans une zone marécageuse, précisa-t-il .
-Des Cousins ?  Ce sont des cons les Cousins !!! jugea péremptoirement Rictus.

{ NDLR : à ce stade du récit et devant les accusations grossières de Rictus, je veux prendre à témoins les lecteurs : les Cousins ne sont pas tous des cons. Pas tous. }.

 La bouillie du matin fut avalée en silence . Pas un Gaulois n'osa se montrer.
Pour apaiser ses démangeaisons et donner de l'exercice à ses hommes , Rictus profita d'être sur une pseudo-plage pour ordonner un bain collectif.
-A poil les militaires et en ligne ! ordonna-t-il .
 Chacun se dévêtit donc sauf Rictus lui-même à qui le grade d'officier permettait de garder pudiquement un pagne de toile écrue.
 Les Gauloises, bien que retenues par leurs hommes, sortirent une à une la tête de leur habitation pour lorgner, tout en prétendant vouloir juger du temps qu'il faisait ce matin là .
 - A mon commandement , sautez ! cria Rictus . Et la troupe s'égaya dans le Deûle .
 Alanus traîna à sauter ; il répugnait à se baigner dans une eau gauloise, mais il fit psychologiquement "un travail sur lui-même" et sauta .
Le dernier qui se mit au bain fut Minibus. Il ne savait pas nager ! Il suivit donc les conseils de certains de ses "bons camarades " qui lui conseillèrent de se faire une bouée-canard...mais avec des canards vivants !

à suivre si vous n'en avez pas marre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article