MAIS QUE FAIT LE MAIRE ?

Publié le par yvoncousin.com

On joue dans la cour des modestes avec ce livre.Pas d'ostentation ,pas de démagogie , pas de polémiques ,pas de prétentions philosophiques et même pas de petites phrases assassines. Mais un livre à l'image d'un homme attachant , sérieux, simple : un maire d'une ville de plus de 9O.000 habitants qui a été ouvrier,qui habite depuis 35 ans dans une Z.U.P et qui paie son amende quand il n'a pas fait à temps son contrôle technique automobile. Bref , un élu local,comme il y en a des milliers, qui honore sa fonction .

La lecture du livre est facile. En 140 pages ce sont quelques tranches de vie d'un homme au service des autres que nous présente le journaliste Hubert Ledoux.Cet homme c'est Jean Pierre Balduyck qui va se retirer après trois mandats de maire.

Grandeurs et servitudes d'un maire qui pourra se féliciter d'avoir pu  améliorer la vie des étudiants en construisant pour eux sur une friche industrielle et qui s'est astreint à gérer sa cité " en bon père de famille"... mais qui se fait apostropher vertement par une dame qui , du pas de sa porte , lui reproche l'insécurité et la malpropreté du quartier. Un leit-motiv, comme chacun sait ;

.

Grandeurs et servitudes d'un maire qui cherche par des jumelages associatifs (y compris avec l'Algérie) à donner à ses concitoyens une vision élargie du monde.... mais qui doit se plier et satisfaire en 72 heures la demande de salle d'un groupe de jeunes ou qui doit accepter "d'en prendre plein la figure" en Conseil de Quartier parce que" là on parle surtout de ce qui  va mal."

Grandeurs et servitudes d'un maire qui justifie ses options de démocrate en refusant le cumul des mandats ,en se déclarant partisan du suffrage direct pour toutes les élections et pour le maintien des 36000 communes de France "dernier maillon de proximité entre la République et les citoyens" ...; mais que l'on contraint à répondre pénalement d'un prétendu délit de favoritisme alors que la justice a classé très vite "sans suite " la plainte pour menaces de mort qu'il avait déposée.

L'opposition municipale de Tourcoing aura certainement des critiques à formuler sur la gestion de la ville et les choix faits par J.P. Balduiyck et son équipe. Je ne pense pas qu'on lui contestera ses qualités humaines. Comme beaucoup de maires il aime les gens.

Ce livre m'a conforté sur deux points :

Le maire et les élus doivent être et rester proches de leurs concitoyens. C'est ce qu'exprimait si bien cette dame sur le pas de sa porte en lançant " Vous, au moins, je peux vous engueuler !"

En outre , le maire ,les élus et les services municipaux doivent PENSER OUI, AVANT DE PENSER NON, contrairement à ce qui se vit encore dans certaines administrations. Chercher à satisfaire par tous les moyens plutôt que freiner,restreindre et empêcher.  Ce qui ne veut pas dire qu'on doive répondre OUI à tout et tout de suite .Mais , si l'on répond Non à une demande,il faut prendre  le temps et les moyens pour expliquer et justifier. "On peut dire OUI en deux mots ; il faut 2 pages pour dire Non". 

Voilà des idées et des attitudes que je partage.J'aurais aimé, en plus, que soit évoqué ce reproche si souvent fait aux élus "de ne pas avoir informé ou d'avoir pris une décision sans concertation " C'est souvent faux, injuste et parfois malhonnête car tous les maires recherchent l'approbation de leurs concitoyens.C'est le socle sur lequel ils construisent.

Alors, en conclusion,"Que fait le maire ?"  J.P. Balduick a une belle formule : "Penser la ville de demain en pansant celle d'aujourd'hui".

;

.*Mais que fait le maire ? H. Ledoux, J.P. Balduyck. Gulf sstream éditeur

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chasseing Marie-Claude 10/08/2006 21:20

Après avoir lu FORT-MATIGNON de Dominique Ambiel ministre -victime qui dénonce les difficultés de la fonction et l'impossibilité de rester soi-même, après avoir lu la TRAGEDIE DU PRESIDENT, et constaté une écriture décevante le livre de J.P BALDUYCK narrant la vie d'un maire au quotidien m'a plu. Il est plus que temps de penser car il y a des plaies qui ne se pansent plus....