LA SEPTIEME CENTURIE (5) : ALLEZ LES BERTS !

Publié le

ALLEZ...LES BERTS ! (5)

Ave lectores ! Attention,il n'y a pas de résumé . Commencez la lecture par le texte daté du 5/8

C'est Cirrhus, surnommé Cirrhose, un de ses adjoints réputé pour avoir "la descente facile" mais très intelligent quand il n'était pas chargé qui lui souffla la solution.
 -"Centurion, dit-il, pense que c'est le coq gaulois qui donne le signal du lever à nos ennemis.Pour les surprendre il suffit de les attaquer avant le chant du coq !"
Cette idée plut à Rictus qui passa ainsi une bonne nuit malgré le raffût des oiseaux nocturnes et le hurlement des loups.
 Dès la cinquième heure donc, la centurie était en ordre de marche. Les hommes allaient se mettre en route quand deux émissaires gaulois se présentèrent. Ils portaient sous leur blouse des braies,une espèce de pantalons larges et même flottants . Aux pieds ils avaient de courtes bottes de cuir.
-"Nous sommes envoyés par notre chef, Matarix, le roi de la tribu des Berts, annoncèrent-ils, en se prosternant. Hier, nous vous avons vu arriver et vous installer . Nous ne sommes pas des ennemis du peuple romain . Nos ennemis, ce sont les barbares germains.
 -Tu mens ! coupa Rictus portant déjà la main au glaive . Tu viens d'Isla !
-Non,non, reprirent en choeur les deux Gaulois devenus livides . Les Lislois sont de l'autre côté de la rivière Deûle et en plus nos rois ne sont pas très amis ! Matarix,notre chef nous envoie pour te prier O Caesar ! d'accepter cette offrande de bienvenue et de paix.
 L'un des Gaulois sort alors de son falzar-braie un torque en or massif, un collier ciselé de grande valeur.!
 - Je ne suis pas le vénéré pro-consul Caiüs Julius Caesar, reprit Rictus, en soupesant en douce le bijou. Je suis centurion de l'illustrissime Xième Légion . Allez dire à Matarix qu'à la onzième heure je marcherai vers son village et que si, lui même et tous ceux qui habitent avec lui ne s'agenouillent pas sans armes devant l'aigle romaine, je les égorgerai tous ! Partez ! Allez... les Berts !

                                                                                                     à suivre...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
vivement la suite ! on se régale..
Répondre