SIESTE ESTIVALE

Publié le

La vie municipale au mois d'août,à Lambersart comme ailleurs, entre en léthargie. Ce qui ne veut pas dire que rien ne se passe. Dans les services les fonctionnaires fonctionnent ! Ils gèrent les affaires dites "courantes" en espérant qu'elles ne deviendront pas galopantes avant le retour de leurs collègues.
 Chez les blogueurs on se prépare aussi au sommeil estival. Chacun sa technique.
D.Vinckier,par exemple,mon collègue élu lommois, s'est choisi une pile de livres qui lui donneront certainement l'occasion d'en faire les analyses. Moi, comme d'habitude,je vais laisser le hasard choisir pour moi. Je vais butiner !
 Et le blog ? Il faudrait comme me le suggère D. Vinckier comme d'autres amis lecteurs déjà , que je pense à éditer les textes . Pourquoi pas ?
Je pourrais faire un essai avec- entre autres textes- ce que j'avais écrit l'an dernier en août : "Les 7 Coquillards " ou la véritable fausse histoire des coquilles St-Jacques qui ornent le blason de Lambersart. Sans doute faudrait-il agrémenter les textes de quelques dessins humoristiques. Alors, si quelqu'un a le crayon qui le chatouille...j'en serais ravi !
Pour cette année, je pense me lancer dans la véritable fausse histoire de "Lambersart à l'époque gallo-romaine" et plus précisément sous Jules César .
 Encore une belle contribution à l'Histoire en perspective ?.Peut-être, mais entre l'idée et la réalisation, il y a un Rubicon.*
*Petite rivière qui séparait la Gaule de l'Italie et que le Sénat romain interdisait de franchir en armes. Ce que César a fait avec ses légions ."Franchir le Rubicon" est donc synonyme de prendre une décision hardie et lourde de conséquences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article