BROUTE-MA-CHERE

Publié le

Je vous l'avais dit :
 "mouton-illusion !   mouton-trahison !
 A peine embauchés à la mairie comme agents désherbants de deuxième catégorie à l'indice nouveau majoré 237 , vous avez vu leur attitude ?
 La toison sur le gazon !!!
Des flemmards ces moutons.
 Bientôt qu'ils nous feraient regretter la bonne vieille tondeuse mécanique.
 Vous les avez vus confortablement installés pour une conversation du genre "broute-ma-chère" ? Vraiment ils ne méritent pas l'attention qu'on leur prête.
 Au boulot mes agneaux !
 En fait, quand je compare mes deux dernières photos j'ai la représentation des deux mondes de notre société.
 D'un côté le monde de ceux qui broutent pour rien une herbe drue, à l'écart et sans honneurs ; de l'autre, le monde de ceux qu'on honore , qu'on adule et qui vivent dans le luxe d'une herbe déjà tondue.Curieux, non ?
C'était ma minute de philosophie pour aujourd'hui.
On se bêle demain ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article