LE BAGNE POUR UNE BAGNOLE ?

Publié le

 

Et pan ! Etais-je tombé dans le travers bien connu des hommes politiques qui promettent et qui « oublient » ?

Jeudi soir, publiquement, en assemblée du quartier Bourg-Mairie,un participant demande la parole et m'interroge pour savoir «quand je pense enlever ma voiture qui stationne depuis des mois sur le parking du cimetière de Canteleu »
 Oh, la gêne ! Je n'ai pas de véhicule qui stationne à cet endroit mais me voilà quand même livré à la vindicte populaire pour un crime que je n'ai pas commis. Je suis innocent, ! je suis innocent. !. Je  dois rejoindre malgré tout la cohorte des milliers d'accusés injustement,  tout en déclarant « que je crois en la justice de mon pays »

Explication : j'aurais promis il y a plusieurs mois (« j'en fais mon affaire «  aurais-je même dit) de faire enlever un véhicule en stationnement abusif . Mais ,comme ce véhicule est toujours là...les voisins me l'ont attribué ,l'ont baptisé « la voiture à Cousin » et me jettent  maintenant l'opprobre pour promesse non tenue .Que faire ?
Va-t-on encore condamner un innocent ?

Premier renseignement pris auprès de la police,  (à vérifier pourtant),  le véhicule bouge !  Il est déplacé de temps en temps de quelques mètres, d'une place de parking à une autre. Il est toujours là mais il n'est plus à la même place. Le propriétaire n'est donc pas en faute et Cousin ,le propriétaire par substitution,peut être relaxé.

Ouf ! J'ai échappé au bagne pour cette bagnole !

N'empêche que c'est la confirmation,une fois encore , qu'il ne faut pas promettre en public. J'avais déjà pris l'habitude de donner des dates -de travaux par exemple- « sous toutes réserves »... j'ai encore des progrès à faire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article