Désespérés

Publié le

Certaines réunions sont pénibles.
Quelquefois par la mauvaise foi,la critique systématique,les procès d'intention,la grossiéreté ou tout simplement le refus de tout dialogue de certains participants.
Ce n'était pas le cas mercredi après-midi à la réunion avec les commerçants de la place de l'Europe. C'était pire. J'avais en face de moi des personnes parfois installées depuis longtemps dans le quartier qui sentent leur fin commerciale proche. Ils étaient durs à entendre leurs mots de détresse.
Certains ont abandonné ou abandonnent parce qu'ils constatent que personne ne veut ou ne peut les secourir.
 A qui la faute ? à la ville ? au supermarché voisin ? au  faible pouvoir d'achat ?  aux jeunes délinquants du quartier ? à la police et à la justice ?  aux clients qui boudent les commerces de proximité  pour les grandes surfaces ?
Même le projet de rénovation du quartier ne peut les rassurer.
 "C'est trop tard ! " disent-ils.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Frédéric Dehaeze 23/03/2009 11:11

Bonjour Yvon,Contexte trés difficile, je n'en doute pas...Par contre, dommage d'associer le mot jeunes et délinquants...Pour bien connaitre ce quartier, il me semble que le terme de jeune soit, dans ce cas, un peu galvaudé...A partir de 18 ans, on ne peut plus faire partie d'un conseil des jeunes... Alors peut on rester un jeune délinquant à l'approche de la trentaine???Avec toute mon amitié,Fred