DEMOCRATIE :en deçà et au-delà de l'avenue de Dunkerque

Publié le

Dans quelques jours nous allons reprendre la série des Assemblées de Quartiers, rencontres périodiques des habitants avec les élus.Ce sont des moments agréables parce que quand on a choisi d'être élu local on prend plaisir à ces rencontres citoyennes.Hélas,parfois ,quand la mauvaise foi s'exprime, quand les attaques systématiques se multiplient ou que les procès d'intention tiennent lieu d'arguments , c'est franchement désagréable ...mais démocratique.
 Nos voisins lommois viennent de modifier les modalités de fonctionnement de leur démocratie de proximité , qu'ils appellent encore "démocratie participative".
Comme nous,ils vont vers une expression plus forte des citoyens. Comme nous iIs ont choisi des conseils "dépolitisés" et même "100% habitants" dit mon collègue Denis Vinckier.Il ne devrait donc plus y avoir d'élus dans ces conseils sauf un référent désigné par le maire. C'est un choix.
 Personnellement je ne pense pas que,dans ces réunions, la présence des élus du quartier (souvent muets car ils ont d'autres lieux d'expression) et du maire ou de son adjoint soit une gêne à l'expression démocratique.Au contraire leur présence permet d'apporter immédiatement une réponse ou une explication dans une assemblée qui, légalement,ne peut décider à la place du Conseil Municipal.
L'organisation lommoise diffère aussi de la nôtre sur trois autres points.Nous doublons nos conseils de quartiers par des assemblées de quartier qui réunissent l'ensemble de la population d'un secteur. Il semble que ce ne soit pas le cas à Lomme
En outre,chez nos voisins,les associations ne siègeront plus es-qualité dans les conseils,alors que nous venons d'y associer les associations de parents d'élèves. Qui fait le bon choix ? Je n'en sais rien car je constate aussi que les réprésentants des associations ne sont pas assidus aux réunions.
 Enfin,les conseils de quartiers lommois accueillent les jeunes à partir de 16 ans. Nous n'avons pas fait ce choix ,laissant au Conseil des Jeunes le soin d'écouter et d'entendre cette tranche d'âge.
Alors ? Rivalité entre Lomme et Lambersart ? Certainement pas  ! Ce n'est pas Lomme contre Lambersart; la démocratie de proximité contre la démocratie participative ,non, c'est la recherche commune par des voies parfois différentes d'une meilleure contribution des élus et des citoyens au civisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

belaval 01/02/2009 22:27

Peu m'importent les rivalités Lomme-Lambersart, je constate avec tristesse que la réunion de mon quartier aura lieu comme l'an dernier en même temps que le café littéraire ( j'ai déjà choisi mon bouquin...) dur de choisir et pourtant je connais mon coin par coeur et nous tenons meeting aux abords du caniparc et j'ai des tas de questions à poser!!Les voeux du 29 m'ont déçue car je n'ai rien appris de nouveau et vous ne m'avez même pas reconnue! pas de message d'ici le 18fev, je pars au Sénégal, c'est l'occasion de tout relativiser. Cordialement AFB