LA LEGION D'AUTEURS A LA BIBLIOTHEQUE DU BOURG

Publié le

Elles ont eu une bonne idée les responsables des "Bibliothèques pour tous" de Lambersart-Bourg pour fêter les 50 ans de leur association : rassembler les écrivains locaux.
C'est une idée bien plus originale que celle d'organiser un n-ième salon du livre où le visiteur se sent parfois gêné d'approcher -sans acheter - une table derrière laquelle siège un auteur en quête de reconnaissance.
Samedi, ils étaient donc une quinzaine à "plancher" sous les questions parfois surprenantes et amusantes de Luc Hossepied.
Il en manquait quand même au moins trois à l'affiche : MM Godo,Michaux et Hanicotte. Avaient-ils décliné l'invitation ? C'est dommage car bien que leurs productions relèvent des recherches universitaires,ils auraient eu leur place dans ce bel aréopage d'écrivains qui ont tous eu le mérite d'aller jusqu'au bout de leur démarche, c'est à dire jusqu'à la publication.
 J'ai passé là deux bonnes heures, malgré une acoustique déplorable, à apprécier les motivations de nos auteurs locaux.Qu'importe si l'on s'est souvent éloigné du thème qui avait été défini :"le temps qui passe" . Beaucoup a été dit simplement et sincèrement. L'une avouait qu'elle ne s'offusquait pas d'entendre qualifier ses livres de "romans à l'eau de rose", un autre a lu avec coeur un de ses poèmes , un autre encore parla d'une voix blanche de ses rencontres avec les familles de soldats morts en Algérie.Les historiens de profession n'ont pas réduit les mérites du collectionneur de cartes postales ni ceux du passionné d'histoire locale. Le banquier et son ami journaliste auraient certainement aimé pouvoir développer leur vulgarisation économiqie et financière et l'enseignante ( ma femme !) s'est bien sûr sentie frustrée de ne pouvoir faire partager sa passion d' "une école autrement" mais l'animateur avait aussi à permettre la valorisation de quelques sagas familiales, une approche pédagogique originale du Moyen-Age, un dessinateur de bandes dessinées...tout en incitant l'auteur de polars à révéler quelques "ficelles" d'intrigues.
 Chacun n'avait donc qu'une part du gâteau d'anniversaire à donner au public.
 Quel beau gâteau ! Merci à tous ceux qui nous l'ont offert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

belaval 10/11/2008 08:59

c'était en effet une bonne idée; c'est vrai qu'on aimerait savoir si les absents ont décliné l'invitation ou s'ils ont été oubliés! Chez un libraire de Lambersart, j'avais rencontré votre épouse, son enthousiasme est communicatif! mais nous étions en tête à tête, ce qui facilite le dialogue! Elle a failli être mon élève à l'EN. Je vous fais parvenir ( à pied avec la chienne) un petit article de la Voix du nord qui évoque les tags racistes qui me choquent depuis au moins deux ans; la journaliste qui a de l'humour et de la délicatesse n'a pas évoqué le fait que j'avais signalé cela à l'époque à la mairie et à l'Afnol, sans la moindre réponse...Vous qui étes marcheur, je vous réinvite à parcourir mon quartier avec M Tournemine (et les Chasseing qui habitent le coin); cette promenade, faite avec mme Caby avait été positive.