LE PRINCIPE A BEBERT

Publié le

Si vous aimez les mathématiques, j'ai 2 problèmes d'intercommunalités à vous soumettre.
1* Soit une route " départementale" qui traverse une commune de la Communauté Urbaine de Lille.
 Sachant que la chaussée est de la compétence du département et les trottoirs de compétence communautaire , qui doit payer la construction et la réfection éventuelle des caniveaux ?
Réponse : Si vous avez répondu les 2, vous avez réglementairement raison. Quelques centimètres à l'un et quelques centimètres à l'autre. Vous êtes bon en comptes d'apothicaires et, si vous êtes chômeur,installez-vous comme coiffeur : vous savez déjà couper les cheveux en quatre !.Vous avez réglementairement raison mais pratiquement tort. C'est la Communauté Urbaine qui paie.
 Autre problème plus difficile.
 2* Soit un employé municipal de la voirie chargé du balayage et du ramassage des feuilles sur les trottoirs de Brest.
 Sachant que les trottoirs là-bas dépendent de la commune et l'assainissement de la Communauté Urbaine, quelle attitude a tendance à adopter l'employé municipal futé ?
Réponse : Pour ne pas avoir à ramasser lui-même les feuilles, il les pousse dans le caniveau et les égouts, c'est à dire en "territoire" communautaire.
 Il applique tout simplement le principe à Bébert que je vous énonce :
Toute feuille ou détritus qui se trouve sur un trottoir ,subit de la part des employés d'une collectivité une poussée de balai latérale qui l'envoie dans l'égout pour un collectage par les employés d'une autre collectivité" 
Plus fort que le principe d'Archimède !...et en plus c'est vérifié.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

HERNANDES JF 28/10/2008 12:27

Et quel est le plus courageux des deux ??? Difficile de répondre.Si en plus des riverains font la vidange de leur voiture sur le trottoir, qui doit néttoyer ??? Merci pour l'huile et les élans de courage des uns et des autres.